La Charte d'Histoire Vivante
Soyez les bienvenus sur le Forum de la Charte d'Histoire Vivante !

Toute l'équipe vous invite à vous connecter ou à vous enregistrer dès à présent afin de venir échanger avec nous.

En vous souhaitant bonne navigation au sein de notre forum,

L'équipe Administrative de la Charte.


Reconstitution Premier Empire....Autrement!
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Boissière-Ecole 1815 (13-14 Septembre 2008)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Eugene

avatar

Nombre de messages : 790
Age : 35
Localisation : Farbland, entre une caravane et une glaciaire
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: La Boissière-Ecole 1815 (13-14 Septembre 2008)   Jeu 11 Sep - 18:19

Météo démente....

Le bivouac Hv chez les tradis... beurk.
Revenir en haut Aller en bas
http://perso.orange.fr/barrouxgarnison/
mrphilou

avatar

Nombre de messages : 288
Age : 54
Localisation : Chartres
Date d'inscription : 24/05/2007

Signalement
Régiment: 4ème Régiment d’Artillerie de Marine
Grade: Artilleur
Divers:

MessageSujet: La Boissière 2008... le retour.   Lun 15 Sep - 12:11

Very Happy Salut à tous.
Faites nous part de vos impressions.
Donnez vos avis et faites part de vos suggestions pour les évènements prochains.
Merci à tous les participants alliés et Français.

Pour ma part, je peux vous dire que j'ai pris mon pied à évoluer dans la nature avec la pièce attelée. Par contre, si on est un peu moins fatigué (moins de tractages à main), les chevaux marchent vite et j'ai perdu mon souffle. On a pu tester les manoeuvres avec la prolonge en action : efficace.


@ bientôt de vous revoir.

@micalement.

Phil.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Boissière-Ecole 1815 (13-14 Septembre 2008)   Lun 15 Sep - 12:51

Excellantisime !!

france


Cherchez notre marco préféré
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Boissière-Ecole 1815 (13-14 Septembre 2008)   Lun 15 Sep - 12:53

ici!!! lol!

Revenir en haut Aller en bas
Eugene

avatar

Nombre de messages : 790
Age : 35
Localisation : Farbland, entre une caravane et une glaciaire
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: La Boissière-Ecole 1815 (13-14 Septembre 2008)   Lun 15 Sep - 12:55

De retour en vie.

Je me marre en lisant les réactios sur les autres forums....

Etant attaché au train j'ai passé un excellent week end, sans participer à toutes les batailles. Je n'en reconte pas plus vous ne me croiriez pas.


De très bons moments passés avec les alliés.
Revenir en haut Aller en bas
http://perso.orange.fr/barrouxgarnison/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Boissière-Ecole 1815 (13-14 Septembre 2008)   Lun 15 Sep - 12:57

Qui ce reconnaîtra





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Boissière-Ecole 1815 (13-14 Septembre 2008)   Lun 15 Sep - 13:02


Revenir en haut Aller en bas
Ablette

avatar

Nombre de messages : 1150
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: La Boissière-Ecole 1815 (13-14 Septembre 2008)   Lun 15 Sep - 16:37

Bonjour à tous,


Voici donc le rapport de l'officier au train que j'étais.

Je voudrais tout d'abord remercier le loueur des percherons ainsi que son fils qui nous ont accompagnés durant toute la durée de la sortie. bravo à nos deux puissants bestiaux qui ont transformé une vulgaire charette en 4x4 tout terrain!
Je remercie tous les anglais allemands belges et neerlandais, ainsi qu'une salutation et un grand remerciement à nos deux compères prussiens (français transformés à leur demande en prussien pour venir avec nous) qui nous ont demandé à nous rejoindre le vendredi matin, ils sont arrivés le samedi matin. Je remercie aussi Vincent à la compagnie toujours aussi agréable, et je suis encore sincerement désolé pour lui à cause de l'annulation du camp HV côté français.
Merci aussi à Philou pour avoir roulé 900 tubes, et merci aux organisateurs pour l'achat de la poudre.

Vendredi: construction de "bivouac city"


Arrivé à la butte de la Queue Noire vers midi, Vincent, Dylan, Marc et moi nous nosu sommes mit au travail pour préparer l'arrivée des troupes. Nous avons déjà fait un état des lieux, j'ai pu voir l'immense chariot que nous avons réquisitionné (je me suis sincerement demander si on allait reussir à sauver ce qu'il y aurait dessus), j'ai aussi rencontré le loueur, qui avait tout prévu pour l'occasion (notre ami s'est adapté aux conditions de participations pour pas trop faire tâche en ce transformant en pseudo paysan, nous avons preté du materiel à son fils pour qu'il puisse nous suivre comme cela était prevu), une fois avoir fixé l'heure du rendez vous pour le lendemain je m'en suis retourné à la preparation de ce qui allait devenir "bivouac city"!!!!
Vincent et Eugène remplissaient les cartouches, Marc et moi avons debrouissalé pour les éspaces "abris", nous avons monté la tente de l'officier, et sur ce les néerlandais (les builder Razz ) sont arrivés...

Ni une ni deux ni trois, ils prennent tout ce qu'ils trouvent, ils deforestent, en moins de 5 minutes nous avions notre main street, un feu de bivouac avec des flammes de 10m de haut! un abris, que dis je une maison pour 20 personnes faite avec des planches de bois trouver sur le tas, des branches d'arbres, du feuillage, de la paille, le 4 étoiles de l'abris. Après ça nos highlanders arrivent, et s'intallent un peu plus loin de la même manière, nouveau feu de bivouac, puis ce sont les hommes du 15th hussards, les chevaux arrivent, Bivouac city prend forme sous nos yeux impressionné d'Eugène Vincent et moi même, alors que mes deux compères tentent d'allumer un feu, avec beaucoup beaucoup de difficulté...
J'en profite donc pour expliquer la situation au Capitaine Drake qui rentre immédiatement dans son rôle (je n'ai d'ailleurs jamais été autant saluer par une troupe, j'en profite donc pour rentrer dans mon rôle de officier pay master), une fois la situation exposé au commandant, je vais prendre note des doléances, et je commence à organiser mon chariot...

Au bivouac, la nuit tombe, les rifles sont arrivés et s'installent je fais connaissances de mes deux hommes de la KGA, donc accessoirement mon sous officier qui commandera sous mes ordres la troupes attacher au train. Le feu finit par démarrer, largement aider par ces professionnels de l'organisation, de la construction de bivouac et de l'allumage des feu.
Chaque Sub Section à sont feu de bivouac, et le mess des officiers aussi.

Nous en venons enfin à la réunion d'etat major sous la lumière agréable des bouggies, le commandant prend les decisions chacun y met de son grain de sel en fonction de sa responsabilité, il n y avait que le commandant le chef du detachement de cavalerie, et moi même, Marc pour nous definir les cadres du terrain definit par l'organisateur, mon sapeur pour faire d ela traduction si necessaire, et l'ordonnance (Vincent).

Samedi (1ere partie): déroulement de la campagne


le temps d'organiser tout le train de faire grimper la tente le materiel des escouades, et l'immense gigantesque ballot de paille, à 9h on part. Au début rien à signaler, j'ai juste pu apprecier ce qu'il manbque côté français, un véritable travail d'état major, un véritable travail de cavalerie légère et un véritable travail d'infanterie qu'est ce que c'etait beau et bon , le pieds en matière d'HV militaire, surtout vu le nombre que nous étions.
Pause chez le marechal ferrant dont la femme nous accueil les bras ouvert, on ravitaille en eau, ressource très precieuse pour nous, ravitaillement des chevaux, avec des postes avancés toujours des cavaliers en eclaireurpendant la pause. Je me suis quand même posé des questions pour notre ami De Thury qui était sensé nous rejoindre, j'ai quand même laissé une carte avec un mot explicatif à la femme du marechal ferrant mais je sais pas s'il a pu la reccupérer, toujours est il que la campagne c'est déroulké sans lui.
Nous voila donc reparti en pleine campagne, totalement à decouvert jusqu'au moment ou on a retrouvé la foret, en se disant qu'on a eu trop de bol. Comme quoi il faut tourner sa langue dans sa bouche 7 fois avant de parler, les hussards anglais venaient de faire fuire 5 cavaliers français.
Le train reste en arriere, je suis persuadé que je vais me faire attaqué, et la je vois un cavalier blessé qui a prit un coup d'eperons profond dans le tibia et qui necessite des soins, je m'ccupe de le soigner, à peine soigner que voila les cuirassiers qui me tombe dessus, les percherons tels bénur fonce dans le tas on perd tout le materiel qu'il y adessus en parti, le train est très difficilement defendable, les cuirassiers arrivent à piquer 1 havresac notre cavalerie arrive à la rescousse on sait pas trop d'où elle arrivait, et une fois informé nous éloigne les cuirassiers et reprenne le havresac.
On fait l'etat des lieux, j'apprends qu'une tr^ve a ete negocie, je ne comprends pas pourquoi, on m'explique le point de vue allié, et il semblerait que encore une fois il semblerait que le jeu a maitrsié pour les français...

Après nous voila repartit, je me retrouve désormais lacher dans la nature, à prendre une route que je savais impraticable mais necessité oblige, avec 2 cavaliers pour m'eclairer, et me porter secours et surtout servir d'estafettes.
Quand je parle de route impraticable pour l'engin que j'avais sous ma responsabilité, ceux qui l'ont vu voient de quoi je parle!
Mes hgars ont commencé à remblayer la route,mais ne pouvant le faire sur 1 km il a fallut passer par la foret impraticable, nous avons donc saper une route et créé une deviation à double voie à la vitesse grand V, un très très très très grand moment HV! On sape la route très rapidement à cause des coups de feus ui se rapprochaient , une fois la déviation terminé, le chauchemard n'est pas terminé, la roue arrière droite est bloquée par un arbre, les 3 autres roues sont mal placés, et le chevl cette grosse bête de 850kg ne peut plus tenir sur ses pattes, il est seriesuement en desequilibre, et nous voila maintenant à porter le chariots à bout de bras à 6 (je ne pouvais pas specialement aider j'etais serieusement sur les rotules), afin de faire riper le chariots et le remettre sur la route. on pense que c'est finit et bien non.... le cauchemard continue!
Nous voila confronter à 150m de montagnes russes, une route dans une espece de ravin la route est formé sur les côté du ravin et non sur le fond. le chariot virevolte de tous les côtés, les havresac, lanternes, shakos,tout tombe, et tout vient exposé sous les roues du chariot.
Voila le périple de la section du train (alors jaloux Génie militaire? Wink et bien c'est pas finit). Je vois notre lieu de bivouac, une sabloniere avec une hauteur monumentale qui une fois en haut offrait une splendide vue sur toute la région et surtout un couché de soleil d'une beauté ...
mais d'abord on défend la position on attend les renforts (toute la cavalerie ne tarde pas à arriver) et je pars avec 2 des mes hommes en reconnaissance dans le village des Patis, et surtout à la recherche d'eau, avec la cavalerie qui me suis de prêt.
Nous arrivons enfin prêt d'un étang, nous allons frapper à une porte pour avoir de l'eau, un grand moment de crise de rire suite à un enorme quiproco, la dame pense qu'on veut faire des photos d'elle, alors qu'on veut juste de l'eau, dans un 1er temps il a fallu ce contenter de "non ça ne m'interesse pas" Laughing .
Une fois abreuvé et corvée terminée, voila que les gens du village arrive avec des plateaux entier de jambon, saucissons cornichons, salade, bouteilles de vins... on se fait servir comme des rois, un accueil chaleureux extraordinaire surtout très appreciable suite à l'aventure que nous venions de vivre, j'étais certainement à ce moment la, le plus fier des officiers! je revois le capitiane Drake que je suis extremement heureux de retrouver, autocongratulation des deux côtés, le rôle play fonctionne encore... on crois quelques cavaliers français qui viennent abreuver leurs chevaux. Nous commençons finalement à rentrer avec notre corvée d'eau! le capitiane qui suivait de près se sépare de ses quelques hommes et commencent à sillonnés les rues en frappant à chaque porte avec toujours le même discours:

"Bonjour, nous sommes l'armée allié qui venons pacifier votre pays et vous libérer de la tyrannie de l'ogre, nous étions à Waterloo, nous sommes arrivés jusque la et nous venons de survivre à de durs combats.
Auriez vous s'il vous plait de quoi boire et manger?"
ba croyez moi, ça marche, ils sont revenus avec une veritable étale de supermarché des boites entieres remplis de foie gras, carottes, fruits, bières, bouteilles de vin, pain et la liste est extremement longue...

Samedi fin de journée: construction de "fortress City"


A peine arrivé je suis harcelé par l'ensemble des caporaux parce que personne ne veut monter en haut d ela sablonière, tout le monde veut reccupérer de la paille, les havresacs et le materiel d'escouade, il faut aussi que je trouve l'emplacement pour installer l'Etat Major à la meilleurs place possible, certains viennent meme me demander l'autorisation de faire rentrer le chariot dans le camp pour dormir dessous, et en faire un abris.

Le camp s'installe, les anglais ne se plaignent pas du materiel abîmé qu'ils m'ont confié, des lanternes explosés, des havresacs dechiquetés, ils prennent plutot ça avec un bon sens de l'humour en me rassurant en me disant que ce sont les risques du metier et qu'en mettant leurs sacs sur le chariot il savait à quoi ils s'exposaient.
Vincent Dylan et moi arrivons enfin à allumer un feu (surtout Vincent qui est devenu le grand maître du feu).
pendant que nous faisions un effort enorme pour allumer le feu, les neerlandais infatiguable, et les anglais construisent un arsenal, un bunker en bois, des abris, des fox hole, des palissades en tout genre, bref si les français attaquaient par devant ça devenait pour eux une melange entre la pointe du hoc et omaha beach, et si c'etait par derriere, c'etait le Viet Nahm, avec aucune chance de reussite!

la nuit fut bonne, plutot très bonne, le lendemain assez douloureux pour moi mais pas trop difficil.

Dimanche: derniers kilometres, derniere journée


Nous repartons moins chargés et avec moins d'encombre vers notre dernier objectif: le chateau. Le scenario etait cette fois un peu plus ficelé, et beaucoup moins bon.
Nous arrivons au chateau, la colonne principale ejecte les français se trouvant à l'interieur, les rifles ferment la porte arriere, on decide de desateler et de mettre le chariot en travers de la porte pour surtout empeche rla cavalerie française de rentrer. L'ennemi ravance en nombre cette fois, on fait sortir le chariot et on réattèle à la hate, mais on perd trop de temps, impossible de s'echapper à temps. La piece d'artillerie française ce met en position devant nous, ce qui m' bien fait sourrire, et puis la on ne sait pas pourquoi on assiste à un jolie concours de chants de la part de la 8eme, et à une demande de contact qui n'avait pas lieu d'être. On arrive enfin à repartir, j'ai reussit douloureusement à rejoindre le chariot.
On reccupere un chemin difficilement praticable, et surtout qui monte à picles neerlandais et nos 2 highlanders doivent pousser le chariotsur toute la côte. Arrivé au camp français, ravitaillement en eau, on ne sait pas ce qu'il se passe, les français sont nul part, ils etaient sensé nous poursuivre, notre cavalerie part à leur recherche comme ils savent si bien le faire. On repart, retour au point de départ fin de l'evenement.
les anglais ont adorré cette sortie, pour eux c'est ça la reconstitution, ils veuelent venir plus nombreux l'année prochaine, avec une piece d'artillerie attelé, ainsi qu'un equipage du train comme cette année, l'edition a plu à tout les particippants alliés, et la cavalerie a adoré pouvoir faire son travail de cavalerie légère. Faire une sortie chartiste c'est possible, les alliés l'ont prouvé ce week end.

En résumé:
Nous l'avons fait, nous reviendrons. Un excellent systeme hierarchique respecté, respect des rôles et de sgrades de chacun, beaucoup de rôle play de RPP et de mise en condition. Que du système D!
Tout le monde à aimer et reviendra encore plus enthousiaste je pense.

Un seul bémol la trêve negocié lors du 1er combat et l'attitude française lors de la bataille du dimanche.
De plus, l'absence d'une partie HV côté français.
Voila mon rapport, je ne signe qu'en mon nom.

J'ai certainement oublié de remercier pleins de monde et de dire que j'etais heureux d'avoir particippé...


Dernière édition par Ablette le Lun 15 Sep - 17:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dorsenne

avatar

Nombre de messages : 75
Age : 47
Localisation : Perwez, BW quoi!!
Date d'inscription : 22/08/2007

Signalement
Régiment: 8e demi-brigade, per semper
Grade: sans
Divers:

MessageSujet: Re: La Boissière-Ecole 1815 (13-14 Septembre 2008)   Lun 15 Sep - 16:52

Si on chante, c'est parce qu'on aime ça; et puis ça nous donne du courage; c'est pas tous les jours qu'on se retrouve à quelques pas de soldats ennemis.

Si on ne vous a pas poursuivi, c'est pour ne pas vous offenser; nous étions sensé être en déroute; et pas à vous courir après.

A part ça, quelle est l'attitude du côté français qui vous a tant déplue?
Revenir en haut Aller en bas
mrphilou

avatar

Nombre de messages : 288
Age : 54
Localisation : Chartres
Date d'inscription : 24/05/2007

Signalement
Régiment: 4ème Régiment d’Artillerie de Marine
Grade: Artilleur
Divers:

MessageSujet: Re: La Boissière-Ecole 1815 (13-14 Septembre 2008)   Lun 15 Sep - 17:45

Very Happy Très joli "journal de route". Sobre et clair. Ca devrait être fait après chaque sortie par un porte aprole de chaque groupe.
Du côté Français, artillerie plus précisément :
Nous avons pu évoluer dans la campagne avec un train d'artillerie dont les deux conducteurs (Papa et sa fille) ont joués le jeu.
Lors des "affrontements" avec les ennemis, on s'est aperçu qu'une pièce d'artillerie se doit d'être SYSTEMATIQUEMENT accompagnée par une unité d'infanterie pour sa protection.
Le combat du samedi après midi a démontré que :
1/ ou bien nous étions mauvais artilleurs ;
2/ ou bien nos munitions (mitraille) n'étaient pas bonne ;
3/ ou bien que nos assaillants n'ont pas joués le jeu après avoir essuyé un tir d'artillerie direct.
Mais ce fut une belle expérience.
Le combat du dimanche :
Tir de soutien, depuis les hauteurs face au château, à notre infanterie et
notre cavalerie.
Ensuite déplacement tactique à la prolonge (une première pour nous tous)
Arrivée devant l'entrée du château et mise en batterie de la pièce devant le chariot Anglais. Nous n'avons pas tiré car la situation aurait pu être dangereuse. La pièce était approvisionnée, le boute feu allumé.
Effectivement il y eu ce chant de la 8° 1/2 Brigade ???
Normalement, le rapport de force aurait du faire que : soit les Anglais ont été massacrés, soit ils se rendaient. En fait ils ont pris la 3° solution : ils se sont repliés.

Pour moi ce fut une belle sortie, j'ai dormi en dur dan un van (je ne supporte pas la paille et je ne veux pas m'esquinter). Nous avons
agit sur le terrain comme des reconstitueurs sérieux. Le campement
"tradi" était franchement correct, même si les cavaliers ont pris leurs aises
ceci étant leur privilège.
Très bonne ambiance.
Je pense que pour le prochain évènement il faudra réunir les responsables de groupes bien avant, ceci pour fixer des règles précises d'engagements et de participations (peut être une caution...).
De plus si des personnes pouvaient arriver dès le vendredi matin, ce serait le top. Tout ça pour préparer les conditions d'accueil des participants.

Encore merci à tous d'être venu.

@ bientôt.

Phil.
Revenir en haut Aller en bas
grenadier la rose

avatar

Nombre de messages : 364
Age : 46
Localisation : Nogent sur Oise
Date d'inscription : 01/06/2007

Signalement
Régiment: 8ème demi-brigade
Grade: sergent
Divers: pensée zen et fatiguée...

MessageSujet: Re: La Boissière-Ecole 1815 (13-14 Septembre 2008)   Lun 15 Sep - 20:07

beau rapport l'Ablette, comme d'hab, long poussif et chauvin. Rolling Eyes
nous les alliés, on est les meilleux .....
à lire ce genre de rapport et critiques sur les français cela ne donne pas envie de participer côté fançais j'entends ....
dommageable pour les organisateurs.

mais pas contact ..... affraid en espérant que les cavalos français on eu de "vrais" partenaires de batailles.

france
ps; je suis trite de voir que rien ne change non plus côté mentalité chartiste.

triste aussi de ne pas avoir était là pour la danse.

la rose
Revenir en haut Aller en bas
Eugene

avatar

Nombre de messages : 790
Age : 35
Localisation : Farbland, entre une caravane et une glaciaire
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: La Boissière-Ecole 1815 (13-14 Septembre 2008)   Lun 15 Sep - 20:13

Pas mal le rapport de l'ensign sauf qu'il oublie de dire que les héros c'etaient Vincent et moi...tous les mêmes ces officiers ils tirent la gloire sur eux et les soldats, ils restent que dalle.
Revenir en haut Aller en bas
http://perso.orange.fr/barrouxgarnison/
Ablette

avatar

Nombre de messages : 1150
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: La Boissière-Ecole 1815 (13-14 Septembre 2008)   Lun 15 Sep - 20:50

grenadier la rose a écrit:
beau rapport l'Ablette, comme d'hab, long poussif et chauvin. Rolling Eyes
nous les alliés, on est les meilleux .....
à lire ce genre de rapport et critiques sur les français cela ne donne pas envie de participer côté fançais j'entends ....
dommageable pour les organisateurs.

mais pas contact ..... affraid en espérant que les cavalos français on eu de "vrais" partenaires de batailles.

france
ps; je suis trite de voir que rien ne change non plus côté mentalité chartiste.

triste aussi de ne pas avoir était là pour la danse.

la rose


Eh ben tu vois mon lapin pour une fois c'est pa smoi qui est borné, si tu savais lire tu verrais que je dis ce que j'ai vu et ce que j'ai perçu, je ne peux pas rester neutre, c'est ma perception mon point de vue...
J'étais dans un uniforme, je parlais une langue etrangere j'avais des objectifs et des visions differentes, faut arreter le delire et faut pas monter sur tes grands chevaux parce que je dis que j'ai trouvé ridicul le coup du "contact contact..." et de la chansonnette à 2m....

Maintenant Dorsenne dit qu'ils se consideraient comme en deroute, moi je nous conciderais comme mal en point. (pour ainsi très très mal en point)

Maintenant MrPhilou dit que on devrait tous être mort quand la piece est arrivé, c'est son point de vue je ne rentre pas des cette concideration mon opinion est tout autre...
Faut arrêter de vous sentir vexer quand on fait une critique de la 8eme, vous êtes loin d'être les meilleux et je n'ai trouvé personne coté français pour être les meilleux, tout simplement je n y etais pas. Tu remarqueras que je n'ai fais que 2 escarmouches la 1ere du samedi et la seconde dimanche et basta, le reste du temps mes gars ont saper.
Est ce que les meilleux de la 8eme ont sapé une route avec trois fois rien comme matos le feu au cul et sans effectif? Non je ne crois pas, c'est pour ça que je suis fier de mes gars et de ce qu'il ont accompli et je le cri haut et fort! Quandtà ce quà fait l'ensemble du detachement alliés, désolé si je me regarde le nombril mais de mon point de vue ( JE NE SAIS ABSOLUMENT PAS CE QU'IL C'EST PASSE COTE FRANCAIS) ba je trouve que c'etait formidable et pour le coup ba les français... je leur dit bien des choses, il n'est pas necessaire de monter sur ses grands cheveaux quand on donne son point de vue sur ce que l'on (nous les anglais avons fait) et sur la perception que nous avons eu des lors de mes faibles contacts avec les français.

Voila donc je sais que ce qui a embeté la 8eme c'est le manque de contact et de soit disant panache de notre part. je prends note, j'observe, et j'apprecie de savoir ce qu'on pense de moi et tant pis si je ne suis pas d'accord, en l'occurence j'ai fermé mon claque m****.

Sans rancune lapinou, les lapins restent les rois du monde I love you rendeer Wink
Revenir en haut Aller en bas
grenadier la rose

avatar

Nombre de messages : 364
Age : 46
Localisation : Nogent sur Oise
Date d'inscription : 01/06/2007

Signalement
Régiment: 8ème demi-brigade
Grade: sergent
Divers: pensée zen et fatiguée...

MessageSujet: Re: La Boissière-Ecole 1815 (13-14 Septembre 2008)   Lun 15 Sep - 21:06

mon canard (on change lapin c'est démodé)

je ne monte pas sur mes grands chevaux, la chansonnette là je ne me l'explique pas, par contre le contact fait parti du "jeu HV" c'est encore un long débat comme pour la musette en campagne mais soit passons où arrêtons de pisser dans un violon

ton rapport sur l'activité propre à "tes" hommes bien, mais comme tout bon français t'es chauvin, c'est un fait, en sortie de chaque activités on a droit à ce petit pic made in l'ablette (Plancenoit, le Quesnoy et maintenant La Boissière) sur les troupes françaises, leurs actions ridicules rétrogrades ect .... c'est chiant mais c'est ton point de vue, je ne monte pas sur mes grands chevaux made in 8 (d'où on est les meilleux en chansons), je sais lire et je réagis.

mais comme toujours je vois ques les alliés aime le rôle du lapin à La boissières .... on s'est pas se rendre ? dommage aussi. Encore des actions rétogrades tiens mais pas côté Français .... la fuite, comme au Quesnoy

aucunes rancunes c'est que de la discute, dans un violon certes ....

béco mon canard.
Revenir en haut Aller en bas
grenadier la rose

avatar

Nombre de messages : 364
Age : 46
Localisation : Nogent sur Oise
Date d'inscription : 01/06/2007

Signalement
Régiment: 8ème demi-brigade
Grade: sergent
Divers: pensée zen et fatiguée...

MessageSujet: Re: La Boissière-Ecole 1815 (13-14 Septembre 2008)   Lun 15 Sep - 21:08

frustré de ne pas avoir était là.
va vraiment falloir que je viennes dans vos rangs en alliés.
histoire faire un rapport aussi.

béc
Revenir en haut Aller en bas
Ablette

avatar

Nombre de messages : 1150
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: La Boissière-Ecole 1815 (13-14 Septembre 2008)   Lun 15 Sep - 21:15

Mon Canard au lieu de mon lapin ok si tu veux, ça me convient de toute façon j'adore les deux rendeer

Le pic made in l'Ablette, ouais si tu veux, c'est un concept... moi j'arrête de pisser dans un violon...

plein de bisous du bisousnours que je suis (ou du canrd c'est au choix Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Marc La Bréole
Président - Soldats des Cents-Jours
Président - Soldats des Cents-Jours
avatar

Nombre de messages : 2736
Age : 37
Localisation : Colmar (Alsace)
Date d'inscription : 21/05/2007

Signalement
Régiment: 1er RI de Ligne / Chasseurs Britanniques Regt / 7e Champagne
Grade: Fusilier / Private / Sergent
Divers: Kalif à la place du Khalif de l'Ordre du Bédouin

MessageSujet: Re: La Boissière-Ecole 1815 (13-14 Septembre 2008)   Lun 15 Sep - 23:00

http://histoirevivante.forumculture.net/histoire-vivante-f7/inf-corps-a-corps-t517.htm#8180

Voici le lien pour rejoindre le sujet sur les corps-a-corps entre fantassins, qui s'est developpe sur ce sujet initialement.
Revenir en haut Aller en bas
http://histoirevivante.free.fr
chasseur versailles

avatar

Nombre de messages : 1139
Age : 38
Localisation : Brêmes-les-Ardres, Pas-de-Calais 62
Date d'inscription : 22/05/2007

Signalement
Régiment: 10ème Régiment d’Infanterie Légère
Grade: Sergent, caporal, chasseur
Divers: cofondateur

MessageSujet: Re: La Boissière-Ecole 1815 (13-14 Septembre 2008)   Lun 15 Sep - 23:31

Laissez tomber chacun, on n'a pas les mêmes exigences.

Si tout le monde s'est plu, c'est l'essentiel ... silent

king
Revenir en haut Aller en bas
http://histoirevivante.free.fr/
dups

avatar

Nombre de messages : 649
Age : 45
Localisation : Guer (56)
Date d'inscription : 05/07/2007

Signalement
Régiment: 12ème régiment de chasseurs à cheval
Grade: Chasseur
Divers: En passe de devenir trompette

MessageSujet: Re: La Boissière-Ecole 1815 (13-14 Septembre 2008)   Lun 15 Sep - 23:47

Une brève intervention pour dire que j'ai bien aimé mes adversaires et en particulier leur cavalerie avec laquelle nous avons eu affaire par trois fois.
Une fois à notre avantage dans une mêlée générale où le nombre était pour nous, une autre fois ou à nombre égal, la disparité des cavaliers à nos côtés ne nous a pas permis d'agir convenablement de concert et nous a laissé impuissant lors de la prise du canon du 4ème par le 95th a tce malgré la courageuse défense du 14ème de ligne et des servants. L'intelligence de ces deux unités a donné une superbe cohérence tactique à ce combat qui ne fut pas à notre avantage.
Enfin, le dimanche matin ou juste renforcé du maréchal des logis chef du 4ème hussards, nous avons surpris un petit poste composé de trois hussards.
A notre vue, alors démonté, ils se sont réfugiés dans un sous-bois pour remonter à cheval à l'abri d'une attaque. Inutile pour nous de cherché à les en géloger, les arbres équilibraient inutilement le rapport de force, alors qu'en restant sur le chemin, nous leur interdisions toute sortie. Une petite manoeuvre a fini par les forcer à sortir et là arrivant un par un sur le chemin, deux d'entre eux y ont subi quelques désagréments.
Ensuite, ils ont cherché à nous attirr dans une direction peu cohérente... Nous les avons laissé pour suivre une autre direction que le son du canon, nous a démontré rapidement comme étant la bonne !
Ensuite, nous avons observé de loin des combats qui n'étaient pas à notre mesure.

Personnellement, un week-end très instructif et encourageant par les séquences "intelligentes" vues. Mais faire manoeuvrer en terrain libre les différentes armes est un vrai métier et si la réalisation laisse encore à désirer, l'intention est bonne et permet de belles choses.
Revenir en haut Aller en bas
mrphilou

avatar

Nombre de messages : 288
Age : 54
Localisation : Chartres
Date d'inscription : 24/05/2007

Signalement
Régiment: 4ème Régiment d’Artillerie de Marine
Grade: Artilleur
Divers:

MessageSujet: Re: La Boissière-Ecole 1815 (13-14 Septembre 2008)   Mar 16 Sep - 11:56

confused je voulais juste savoir pourquoi les alliés ne sont pas revenus en début d'après midi dans le parc du château pour participer aux démonstrations et manger avec nous ?
Nous aurions pu ainsi échanger nos impressions.
Je sais qu'il y a le voyage retour, mais les cavaliers du 12° viennent de loin aussi.
Le but de ce genre d'évènement c'est également l'échange et l'ouverture avec les autres.
Si vous pouvez faire remonter l'info à vos camarades d'outre Manche et d'outre frontières. Encore merci à eux d'être venu. J'espère qu'ils ont apprécié.
Nous comptons sur eux l'an prochain.

@mitiés à tous.

Phil.
Revenir en haut Aller en bas
Vincent

avatar

Nombre de messages : 215
Age : 38
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/06/2007

Signalement
Régiment: Ier Régiment d'infanterie de ligne
Grade:
Divers:

MessageSujet: Re: La Boissière-Ecole 1815 (13-14 Septembre 2008)   Mar 16 Sep - 12:20

Bonjour à tous,

Quelques mots aussi sur cet événement qui, du point de vue de l'escorte du chariot allié, a été une véritable réussite.

J'en profite pour remercier Steeve pour son compte rendu qui résume bien les événements de ce week end et les moments, nombreux, où nous avons eu l'impression de vivre une grande expérience d'histoire vivante.

Je retiens surtout :

- la réunion de l'état major allié le vendredi soir, un véritable "tableau vivant"
- le travail de l'infanterie légère parfaitement disposée autour du chariot le semadi matin
- une belle attaque de la cavalerie française en début d'après-midi, qui a contourné notre infanterie pour s'emparer du chariot
- l'efficacité des néerlandais pour construire des abris avec tout ce qui leur passe sous la main Shocked
- le travail d'équipe lorsqu'il a fallu faire passer le chariot sur 100 mètres en pleine forêt en déblayant tout sur le passage, et ce alors que nous pensions être poursuivis par les français Very Happy
- la défense de l'entrée du château le dimanche matin, et la fuite alors que nous nous trouvions nez à nez avec le canon français (qui, en situation "réelle", nous aurait sûrement balayés d'un coup de mitraille...).

D'une manière générale, le chariot a énormément apporté à l'expérience du week end (merci Marc) car il a fallu se confronter à des problèmes nouveaux: faire passer partout ce "machin" lourd et bruyant, le pousser dans les montées, serrer et desserer le frein dans les descentes, surveiller sans cesse son contenu et l'approche de l'ennemi...

Ma déception reste la "disparition" de l'escouade HV côté français, avec laquelle je devais passer le wek end, même si j'ai été heureux de partager tous ces moments avec mes camarades "Sir" Stauros et le pioneer Dylan.

J'espère seulement connaître une expérience semblable côté français l'année prochaine.

Pour terminer, félicitations à tous les organisateurs pour cet événement très prometteur, beaucoup d'alliés ayant promis de revenir dans un an.
Revenir en haut Aller en bas
Eugene

avatar

Nombre de messages : 790
Age : 35
Localisation : Farbland, entre une caravane et une glaciaire
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: La Boissière-Ecole 1815 (13-14 Septembre 2008)   Mar 16 Sep - 13:31

Citation :
je voulais juste savoir pourquoi les alliés ne sont pas revenus en début d'après midi dans le parc du château pour participer aux démonstrations et manger avec nous ?
Nous aurions pu ainsi échanger nos impressions.
On pensait que vous alliez nous poursuivre, on n'était même pas au courant de la manifestation au château et quand on a trouvé votre bivouac vide on s'est demandé où vous êtiez.

On a même croisé Grégoire qui vous cherchaitaussi alors qu'il est grenadier à cheval.....
Je pense que si on avait su que vous restiez sur place la fin du scenario aurait été diffèrente.


Dernière édition par Eugene le Mar 16 Sep - 14:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://perso.orange.fr/barrouxgarnison/
mrphilou

avatar

Nombre de messages : 288
Age : 54
Localisation : Chartres
Date d'inscription : 24/05/2007

Signalement
Régiment: 4ème Régiment d’Artillerie de Marine
Grade: Artilleur
Divers:

MessageSujet: Re: La Boissière-Ecole 1815 (13-14 Septembre 2008)   Mar 16 Sep - 13:38

Mad encore un raté...C'est dommage.
Pour l'année prochaine on essayera de faire quelque chose pour cette putain de communication.
On aurait du arrêter les affrontements à 13h00.
13/14 repas dans le parc et rencontres entre participants.
14/16 démonstrations (pas bataille) : manipulations et déplacements, évolutions des 03 armes...

On commence à plancher sur La Boissière 2009.

Bonne journée.

Phil.
Revenir en haut Aller en bas
capitaine fleury

avatar

Nombre de messages : 664
Date d'inscription : 22/05/2007

Signalement
Régiment: Brigadier au 12 ème chasseurs.
Grade: Brigadier
Divers:

MessageSujet: Re: La Boissière-Ecole 1815 (13-14 Septembre 2008)   Mar 16 Sep - 15:19

J'imagine que chaque édition fût différente,et qu'il a fallu s'adapter à ceux qui viennent ( facile à dire) bien évidemment dans la configuration de cette année, il aurait été vraiment très sympa de pouvoir recontrer nos adversaires, j'avoue être resté un peu sur ma faim de ce point de vue là.

Mais comme le souligne la plupart des intervenants,de beaux moments, et vraiment ravi d'avoir participé.

Je rêve un jour de voir une concertation sur l'année et des échanges entre responsables de groupes ( ce ne sont pas les moyens de com qui manquent) afin d'avoir un planning horaire aux petits oignons,et surtout un plan tactique qui ne soit pas discuté par cinquantes personnes.

Le samedi levé 6 heures, décollage à 11 heures ????

Mais ma nature optimiste me dit que tout sera réglé et corrigé d'ici l'an prochain ( surtout que la cavalerie légère française prévoit déjà un déplacement plus massif, effectif en hausse pour certains, et confirmation pour d'autres que l'événement vaut le déplacement).

Messieur à vos claviers et stylos !
Revenir en haut Aller en bas
Jiem
Mercenaire


Nombre de messages : 276
Age : 53
Localisation : Waterloo
Date d'inscription : 11/07/2007

Signalement
Régiment: 752è régiment de blindés aquatiques
Grade: y'a kekchose en dessous de simple soldat ?
Divers: Je n’ai qu’une seule ambition : ne pas plaire à tout le monde. Plaire à tout le monde c’est plaire à n’importe qui.

MessageSujet: Re: La Boissière-Ecole 1815 (13-14 Septembre 2008)   Mar 16 Sep - 18:29

pour terminer le bivouac en beauté en réunissant tous les protagonistes, il y a une solution HV toute trouvée : faites comme eux :
http://fr.youtube.com/watch?v=JMAHDi8JRoU


Vive les ch'hips ..vive les ch' burps ..et vive les char ..pist, mist, enfin, eux qu' broah clown lol!

Maaaaarc, reviens, c'est pour rire m'gamin Laughing


massue Je sors je sors ====>
Revenir en haut Aller en bas
la Bouteille

avatar

Nombre de messages : 97
Age : 47
Localisation : Anvers - Belgique
Date d'inscription : 10/07/2008

MessageSujet: Re: La Boissière-Ecole 1815 (13-14 Septembre 2008)   Mar 16 Sep - 20:10

Vincent a écrit:
Bonjour à tous,

Ma déception reste la "disparition" de l'escouade HV côté français, avec laquelle je devais passer le wek end, même si j'ai été heureux de partager tous ces moments avec mes camarades "Sir" Stauros et le pioneer Dylan.

J'espère seulement connaître une expérience semblable côté français l'année prochaine.

Yep, je me réjouissais de cette première expérience HV... Je me suis senti assez abandonné par les Chartistes lorsque j'ai appris qu'ils étaient tous passés à l'ennemi en arrivant à la Boissière... aucune communication à ce sujet malgré mes messages et questions postés sur les différents cites (dont celui-ci) suite à l'annulation de Versailles. Pas top.
Revenir en haut Aller en bas
Marc La Bréole
Président - Soldats des Cents-Jours
Président - Soldats des Cents-Jours
avatar

Nombre de messages : 2736
Age : 37
Localisation : Colmar (Alsace)
Date d'inscription : 21/05/2007

Signalement
Régiment: 1er RI de Ligne / Chasseurs Britanniques Regt / 7e Champagne
Grade: Fusilier / Private / Sergent
Divers: Kalif à la place du Khalif de l'Ordre du Bédouin

MessageSujet: Re: La Boissière-Ecole 1815 (13-14 Septembre 2008)   Mer 17 Sep - 11:43

Bonjour à tous,

Tout comme Eugène, je dois avouer que je me marre en lisant certains commentaires sur les autres forums.

Merci à Gilles et La Motion de s’être rejoins à nous. Nos « prussiens » m’ont surpris en s’intégrant assez bien dans l’esprit et les activités de la colonne alliée.

Je dois vous dire que je suis content de mon weekend….Oui, vous ne rêvez pas : je suis content. J’ai enfin vécu ce que je voulais vivre de cette sortie après 3 ans de travail et d’exigences et cela à marcher à merveille :

- « Bivouac City » le vendredi soir était magnifique, une vrai fenêtre sur une troupe en campagne ;
- « Forteresse City » le samedi était encore plus magnifique avec sa vue et son couché de soleil, l’installation des bivouacs et des pigés ;
- Mes participants qui ont chacun respectés leurs engagements en ce qui concerne le niveau d’authenticité que je voulais voir (rations dans du papier brun ficelé, pas de chaise ou de table, pas d’anachronisme, etc.) ;
- L’Etat-major était impeccable et les réunions de celui-ci était uniquement assisté par les 3 chefs de corps (et moi pour les précisions) ;
- Une cavalerie qui fait son travail de légère comme l’EM l’avait conçu en se mettant au service de la protection de son infanterie et qui prouve que les cavaliers peuvent faire de l’histoire-vivante en campagne (dormir dans des abris, etc.) ;
- Le chariot de ravitaillement qui nous à permit de représenter d’une manière réaliste une petite colonne en pleine campagne et son équipage qui à fait des efforts gigantesque !

Comme me l’a fait remarqué Gilles : « Chez les Alliés, c’est le même bordel que chez les français sauf qu’ils sont plus disciplinés et mieux entrainés. »

Je partage aussi la déception de ne pas avoir eu une partie HV française à ce camp. En jugeant les réactions ici et là, il semblerait que cela nous à fait beaucoup de mal et que pour 2009, il faut faire en sorte de garantir la présence de cette partie française, qui sera dans la même démarche que les Alliés et pourra faire office de vitrine aux autres participants français (bon, peut-être que je suis trop optimiste pour ce dernier). D’après les discussions entre nous sur le chemin du retour, il semblerait qu’un contact HV français pourrait être proposé pour le travail d’organisation de l’événement 2009.

Les Alliés sont ravis de leur weekend et espère revenir un peu plus nombreux l’année prochaine. Les néerlandais m’ont confirmé que c’était comme Montmirail mais mieux dans le sens qu’il n’y a pas de programme ou circuit imposé et que tout est possible. Les anglais et allemands confirment la même chose et veulent garder les mêmes exigences (voir en ajouter un peu plus) afin que l’immersion et l’expérience soit plus enrichissante.

Concernant les combats, sur les 5 engagements du samedi, il-y-a eu 3 qui m’ont vraiment énervé et qu’il faut adresser afin que les combats restent flous, historiques et ne brise pas le « trip » des uns et des autres :

Sur le premier, l’alignement des cavaliers et puis la lente marche sur la ligne des fantassins était un non-sens et à complètement briser le mouvement des combats. L’infanterie dans les bois à suivi les règles d’engagement tout comme les Rifles mais cela m’a agacé lorsqu’elle s’est installée devant nous pour manger et discuter…ce n’était pas le moment pour faire cela. Dommage mais cela peut être rectifié à l’avenir.

Le second engagement était parfait…L’infanterie alliée est en surnombre à la 8e donc elle se replie dans les bois et nous avons enfin un combat flous et mouvementés. Une fois qu’il traverse dans un autre bois, nous restons en place pour tirer sur eux et les laissés échapper plus loin. Engagement parfait.

Le troisième engagement était ridicule…Deux cuirassiers sortent des bois et se retrouve devant toute l’infanterie alliée. Au lieu de partir pour s’échapper, ils nous chargent…dommage encore mais passons.
Le quatrième combat à eu lieu dans un grand champ. Notre cavalerie est égale à la leur et notre infanterie est en surnombre. Parfait, on peut lancer une attaque. On attaque et nous faisons les morts (Un petit commentaire de la part du beau-père du gendarme Yann : « Les français sont immortels » et il me semble que sur les 2 coups de canons que nous avons reçus lors d’une escarmouche le samedi, nous nous sommes allongés pour le premier coup et puis le second, je suis tombé.) Par contre, je trouve que nous n’aurons pas dû attaquer la pièce d’artillerie car cela une fois de plus brise le trip. Il fallait simplement s’arrêter pour tirer dessus, laissant la possibilité d’atteler la pièce et au moment où ils partent, poursuivre la poursuite si nécessaire.

Le dernier engagement de la journée, à la sablière, était un désastre. L’infanterie qui rentre en contact avec nous (une plainte s’est faite par les Highlanders immédiatement que j’ai transmit directement au chef de l’unité) et puis le fait que ayant atteint l’objectif, c’était sensé être la fin de l’action pour la journée. Très, très dommage mais cela peut se régler facilement aussi.

Le dimanche, le premier engagement dans le château était parfait…Repli par la force en infériorité numérique, des combats qui flous et un repli hors de la zone de tire des Alliés après. Très bien.

Concernant la contre-attaque française, je reconnais que nous devrons théoriquement être tous morts le dimanche, c’est vrai…nous sommes partis du château un peu trop tard, je l’avoue. Mais comme nous avons tué toute la cavalerie et l’infanterie avant de partir, est-ce que c’est le bien le cas ? Bref, appart la chansonnette et le « contact, contact », que Ablette et moi ont dû intervenir pour arrêter, juste une meilleur exécution de repli de notre part pour mieux faire la prochaine fois.

Mais je le répète, je suis content de mon weekend et je travaille désormais pour rectifier les choses qui m’ont énervées, pousser plus loin la représentation des Alliés et de rester un peu plus « dans le trip ».

Amicalement,

Marc

PS. Tiens, ça me rappel des choses dans le camp traditionnel français. Laughing
Citation :
pour terminer le bivouac en beauté en réunissant tous les protagonistes, il y a une solution HV toute trouvée : faites comme eux :
http://fr.youtube.com/watch?v=JMAHDi8JRoU
Revenir en haut Aller en bas
http://histoirevivante.free.fr
La Tribune

avatar

Nombre de messages : 198
Age : 51
Localisation : Lobbes - Belgique
Date d'inscription : 06/08/2007

MessageSujet: Re: La Boissière-Ecole 1815 (13-14 Septembre 2008)   Mer 17 Sep - 14:18

Bon, ça va, je regrette, j'y étais pas Sad
Mais entre amitié et passion il faut parfois choisir.
J'ai été obligé de choisir.
Je justifie rien, je suis juste triste de pas y être allé, c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Ablette

avatar

Nombre de messages : 1150
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: La Boissière-Ecole 1815 (13-14 Septembre 2008)   Mer 17 Sep - 15:00

j'aimerai savoir un truc qu'est ce que vous entendez quand vous dites que les alliées ont manqué de panache ce week end? La franchement je ne comprends pas.


Pour ce qui est de ce rencontrer pour discuter à la fin du week end pour échanger nos impressions, concernant les alliés, seule une infime partie des alliées voulaient voir quelques français (le 15th hussards voulaient rencontrer l'excellent 12 eme chasseur) quand aux quelques francophones on c'est retrouvé à la fin au camp français ou en pékin une fois rentrée chez nous. Personnellement ce contact ce n'est pas quelque chose qui m'a tout particulièrement manqué. Mais bon pour faire plaisir je pense que nous pouvons effectivement mettre l'arbre qui cache la for^t en partageant le chateau en deux avec des sentinelles et une zone de nons droits pour discuter entre les deux camps...
Ou alors délimiter une zone de fin de scenarios, exemple le camp français, qui une fois dépasser on estimme que la campagne est terminé et ceux qui veulent rester discuter le fond...

Mais par contre, côté allié, je pense que pas grand monde sera enchanté si on leur dit: faites la démo. Ils vont trouver leur trip completement casser, en tout cas vu le week end que j'ai passé, si on m'avait dit ça, j'aurai répondu "fuck of"!
Revenir en haut Aller en bas
Eugene

avatar

Nombre de messages : 790
Age : 35
Localisation : Farbland, entre une caravane et une glaciaire
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: La Boissière-Ecole 1815 (13-14 Septembre 2008)   Mer 17 Sep - 15:50

Perso si on avait dit après la bataille du chateau: Ok c'est fini maintenant si vous voulez on partage le picnic et on discute en etant clair que c'était la fin d el'activité recosntitution, j'aurai pas dit non.
J'aurai même tout à fait compris.

Comme 'la dit steve les cavaliers voulaient se rencontrer.
Perso j'aurai aimé voir els Francais et je sais qu'en tant que recosntitueur Français j'aime bien voir les uniformes de l'ennemi. Donc je comprends la cxuriosité des Francais.

Contrairement à Marc et Steve je trouve que ça aurait plutôt été une bonne chose.
Mais on n' a pas su que les Français allaient pique-niquer au château , ni que la campagne était terminée.
De plus un bon nombre d'anglo-hollandais restaient dans la région jusqu'au lundi donc on aurait pu largement prendre quelques heures de discussion sympathique.
Revenir en haut Aller en bas
http://perso.orange.fr/barrouxgarnison/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Boissière-Ecole 1815 (13-14 Septembre 2008)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Boissière-Ecole 1815 (13-14 Septembre 2008)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Charte d'Histoire Vivante :: Campagne 2008-
Sauter vers: