La Charte d'Histoire Vivante
Soyez les bienvenus sur le Forum de la Charte d'Histoire Vivante !

Toute l'équipe vous invite à vous connecter ou à vous enregistrer dès à présent afin de venir échanger avec nous.

En vous souhaitant bonne navigation au sein de notre forum,

L'équipe Administrative de la Charte.


Reconstitution Premier Empire....Autrement!
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Gen: A-droite, A-gauche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Adjoint

avatar

Nombre de messages : 453
Age : 38
Localisation : Prague
Date d'inscription : 28/05/2007

Signalement
Régiment: Le 57e de ligne
Grade: Capitaine adjudant-major
Divers: Le Terrible que rien n'arrête

MessageSujet: Gen: A-droite, A-gauche   Lun 12 Mai - 18:31

Bonjour,

voici un autre probleme de l'école du soldat, les a-droite et les a-gauche. Exécutés en un temps, le talon gauche sert de pivot et reste sur place, le mouvement ne doit pas déranger la position du corps, trois choses essentielles. Mais le détail de l'exécution de ces mouvements me semble etre assez peu clair et le texte permet de différentes interprétations.

Voici les prescriptions que j'ai pu trouver dans de différents réglements, je souligne les parties les plus importantes :

2 mars 1703 : A droite (gauche) quatre fois. En tournant ferme sur le talon gauche, le jarret droit bien tendu, les deux talons vis-à-vis l’un de l’autre lors qu’on a tourné.

7 mai 1750 : 7. A droite. 8. A gauche. (...) Ces quatre commandements s’exécuteront chacun en un temps, en tournant sur le talon gauche, et portant le droit sur la même ligne.

14 mai 1754 : 5. A droite. 6. A gauche. CES deux commandements s’exécuteront chacun en un temps, en tournant sur le talon gauche et portant le droit sur la même ligne ; avec cette attention de garder toujours le même intervalle de deux pouces entre les deux talons, de ne point laisser chanceler le corps ni les armes, de ne tourner ni trop ni trop peu, et d’exécuter les mouvements brusquement sans sauter.

1er janvier 1766 : 1. A droite. EN deux temps : Au premier, on tournera sur les deux talons, élevant un peu les pointes des pieds, la tête tournant en même temps naturellement de droite à gauche, en ne quittant point des yeux l’homme-d’aile. Au second, on portera brusquement le pied droit à côté du gauche sur le même alignement, élevant le pied jusqu’à la hauteur du gras de jambe pour frapper vivement et ensemble contre terre ; 2. A gauche. EN deux temps. Au premier, on se remettra en tournant de même sur les deux talons pour faire face en tête. Au second, comme ci-dessus.

1er juin 1776 : A droite... 1 temps. Tourner sur le talon gauche, élevant un peu la pointe du pied gauche, rapporter en même temps le talon droit à côté du gauche et sur le même alignement, sans frapper du pied ; A gauche... 1 temps. Tourner aussi-tôt sur le talon gauche, rapporter le talon droit à côté du gauche, et sur le même alignement.

20 mai 1788 : 1. Par le flanc droit. 2. A droite, un temps. Tournez sur le talon gauche, élevant un peu la pointe du pied gauche, le talon droit restant à côté du gauche et sur le même alignement ; 1. Par le flanc gauche. 2. A gauche, un temps. Tourner sur le talon gauche, élever un peu la pointe du pied gauche, le talon droit restant à côté du gauche et sur le même alignement.

1er août 1791 : 13. Les à-droite et les à-gauche s’exécuteront en un temps, l’instructeur commandera : 1. Peloton par le flanc droit (ou gauche). 2. A DROITE (ou A GAUCHE). 14. Au deuxième commandement le soldat tournera sur le talon gauche, élevant un peu la pointe du pied gaiche, et rapportera en même temps le talon droit à côté du gauche, et sur la même ligne.

Catéchisme militaire, 3e édition, 1792 : Pour faire des à droites, on commande : Par le flanc droit–à–droite. A ce commandement on tourne sur le talon gauche, tenant le talon droit joint au gauche, et un peu élevé, pour pouvoir tourner plus facilement (...) Par le flanc gauche–à–gauche, s’exécute sur le mêmes principes que par le flanc droit.

Manuel militaire, 1793 : (...) – par le flanc (le recrue lève la pointe des pieds, et tourne sur les talons, de même que par le flanc à gauche) droite (...).

1er vendémaire an 13 (cavalerie) : 2. Par le flanc droit. 3. (A) DROITE. Un temps. Tourner sur le talon gauche, élevant un peu la pointe du pied gauche ; rapporter en même temps le talon droit à côté du gauche et sur le même alignement. (...) 2. Par le flanc gauche. 3. (A) GAUCHE. Tourner sur le talon gauche, rapprocher le talon droit à côté du gauche et sur le même alignement.

16 mars 1869 : 1. Peloton par le flanc droit (ou gauche). 2. A DROITE (OU A GAUCHE). 11. Au second commandement, tourner sur le talon gauche d’un quart de cercle à droite (ou à gauche), en élevant un peu la pointe du pied gauche ; rapporter en même temps le talon droit à côté du gauche et sur la même ligne.

12 juin 1875 : Par le flanc droit (gauche). (A) DROITE (GAUCHE). 17. Au commandement de Droite (gauche), tourner sur le talon gauche d’un quart de cercle à droite (gauche), en élevant un peu la pointe du pied gauche et le pied droit, rapporter ensuite le talon droit à côté du gauche et sur la même ligne.

Vous voyez peut-etre deja ce qui m'intéresse... le talon droit, "reste-t-il a coté du talon gauche" ? Oubien on "tourne sur le talon gauche" et "on rapporte/rapproche le talon droit sur la meme ligne" un tout petit instant avant (pour les a-droite)/apres (pour les a-gauche) pour s'en servir du point d'appui ? Talon ou pointe du pied droit, peu importe...

Car... si on arrive a l'exécuter avec les talons joints a l'exercice, c'est assez pénible sur le terrain, en action, et les soldats le négligent et vont toujours le négliger - sans aucune conséquence et sans aucun inconvénient. Cette élégance et balancement, ne sont-ils contradictoires au besoin de ne point déranger la position du corps (et du fusil) ? Ne faut-il exécuter ce mouvement, essentiel, d'une maniere tres certaine et assurant la meme stabilité non seulement sur la place d'armes, mais dans le boue du champ de bataille ? Pourquoi enseigner un mouvement impraticable en manoeuvre sans une instruction particuliere et soigneuse, exigeant un équilibre et habileté de l'homme, si on peut tres bien le faire a l'aide du pied droit ? Pourquoi exiger cet équilibre et pourquoi passer les heures a cette instruction pour apprendre le soldat de se tourner sur un petit point qu'est le talon gauche, le reste de son corps volant en l'air ?

Je préfere donc les textes de 1703 et de l'an 13 (peut-on "rapprocher" ce qui "reste a coté"?), et je crois que ceux de 1750, 1754, 1776, 1791 et 1869 ne sont pas en forte contradiction avec eux et peuvent etre interprétés de deux manieres - le pied droit élevé avec la pointe du pied gauche... ou non.

C'est sans doute en 1788, en 1792 et surtout en 1875 que l'interprétation est facile et nette - les talons restent a coté, joints, le pied droit est élevé. Cette interprétation ne peut-elle etre "fausse" ?

En 1766 et 1793 on trouve de tres différents principes de tourner sur les deux talons et en deux temps, portant le pied droit a coté du pied gauche lorsque le mouvement est terminé.

Amicalement

Jakub
Revenir en haut Aller en bas
http://www.austerlitz.org
La Béquille

avatar

Nombre de messages : 1337
Age : 30
Localisation : Lacrouzette
Date d'inscription : 29/05/2007

Signalement
Régiment: 18ème Régiment d’Infanterie de Ligne
Grade: Sergent
Divers:

MessageSujet: Re: Gen: A-droite, A-gauche   Lun 12 Mai - 19:15

Sans recherche aucune, mais en ayant essayé les plusieurs manières sur mon plancher bien glissant, je peux dire qu'au niveau de la stabilité, le mieux est de tourner sur le talon gauche, puis de rapprocher le talon droit du gauche une fois le mouvement fait (j'ai failli tomber une demi douzaine de fois en tournant les talons joints Embarassed )
Revenir en haut Aller en bas
Ablette

avatar

Nombre de messages : 1150
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Gen: A-droite, A-gauche   Lun 12 Mai - 19:22

Pour moi le 1791 est assez clair, "en même temps", et pour l'avoir fait et refait àlors de nos écoles de Seclin , je ne m'en trouve nullement destabilisé, par ce mouvement simultané. Je crois que tout est dans l'importance de conserver le poids sur les hanches, et non dans les jambes et les pieds. et de conserver les jambes droites mais sans les raidir, chose que nous avons du mal à imprimer du fait que ce n'est pas une position naturelle, et surtout nous n'avons pas à porter notre sac sur le dos autant que le faisait nos ancetres. Mais personnellement je ne perds pas l'equilibre en le faisant, et ce même avec le barda sur le dos. Ayant desomrmais perdu la sensation de porter un havresac et un fusil (et à moins d'un mega miracle), ce sont des sensations que je ne retrouverai pas, donc je laisse mes amis de l'ecole seclinoise s'exprimer à cet effet.

En tout ca spour moi l'ecole du soldat reste très clair!
Revenir en haut Aller en bas
dups

avatar

Nombre de messages : 649
Age : 45
Localisation : Guer (56)
Date d'inscription : 05/07/2007

Signalement
Régiment: 12ème régiment de chasseurs à cheval
Grade: Chasseur
Divers: En passe de devenir trompette

MessageSujet: Re: Gen: A-droite, A-gauche   Lun 12 Mai - 20:08

Personnellement, je me suis toujours demandé s'il n'y avait pas eu une erreur de rédaction dans l'ordonnance de vendémiaire an 13 en faisant exécuter deux mouvements opposés en s'appuyant sur le même talon à chaque fois. Je vois que non...
Par le flanc gauche se fait comme aujourd'hui le quart de tour à gauche. Fort (à tort) de ma première conclusion, je fais le "par le flanc droit" de même, mais sur l'autre talon. A relire, recomprendre et refaire (soupir)
Néanmoins, je ne pense pas que l'on puisse avoir un mouvement d'ensemble et régulier en pivotant en conservant les talons sur le même alignement. Si cela peut parfois passer, en terrain accidenté, je ne pense pas que cela puisse se faire aisément. Maintenant, c'est écrit comme cela...
Revenir en haut Aller en bas
Adjoint

avatar

Nombre de messages : 453
Age : 38
Localisation : Prague
Date d'inscription : 28/05/2007

Signalement
Régiment: Le 57e de ligne
Grade: Capitaine adjudant-major
Divers: Le Terrible que rien n'arrête

MessageSujet: Re: Gen: A-droite, A-gauche   Lun 12 Mai - 22:09

Tous les mouvements se font autour du talon gauche, ce qui assure que la position primitive du rang reste toujours conservée. Pivotant une fois sur le talon gauche et une autre fois sur le talon droit ferait bouger la ligne.

Citation :
En tout ca spour moi l'ecole du soldat reste très clair!

Félicitations Wink

Je n'ai pas dit que le mouvement soit impossible avec les talons joints, et les auteurs des textes de 1788, de 1792 (c'est une 3e édition, le texte est probablement plus ancien) et de 1875 savaient sans doute ce qu'ils écrivaient... talons restant joints, pied droit élevé, c'est clair. On peut y arriver, je veux bien le croire. Je l'ai vu exécuter plusieurs fois sans grandes difficultés... a l'exercice, pour montrer le mouvement, et les memes hommes l'ont en suite négligé en action, en manoeuvrant en peloton. Et je dois le répéter, sans aucune conséquence sur le mouvement d'ensemble et sans aucun inconvénient. Alors qu'il y a des principes dont la violation se projette tout de suite dans l'exécution des mouvements, provoque des flottements, des imprécisions, rapporter le pied droit sur la nouvelle ligne en tournant sur le talon gauche, mais un tout petit instant d'avance, ou le rapprocher du talon gauche un tout petit instant plus tard ("lorsqu'on a tourné") ne change rien... on a fait un a-droite ou un a-gauche, ce n'était pas plus ou moins rapide, le talon gauche reste sur place, et la position du corps n'est pas dérangé.

Les textes sont clairs jusqu'au moment ou on commence a se poser des questions... avec un instructeur qui nous les interprete les choses sont simples et faciles. Sans une telle autorité, c'est moins facile.

L'expression "en meme temps", ne peut-elle etre comprise du point de vue que le mouvement se fait en UN temps ? A la différence du demi-tour, qui se fait en deux temps et ou la premiere partie du commandement est une sorte de commandement d'exécution ?

Le a-droite ou le a-gauche se fait en un temps, alors on rapporte ou rapproche le talon droit a coté du talon gauche en MEME temps... ce qui ne veut pas dire, peut-etre, que ce soit forcément a la meme miliseconde. De la meme facon que l'on fait plusieurs mouvements et "sous-mouvements" a tous les temps de la charge, a tous les temps du maniement d'armes... c'est aussi toujours "en meme temps" car c'est en un temps, n'est-ce pas ? Mais c'est des mouvements successifs.

On a vu qu'en 1703 les talons ne sont rejoints que lorsqu'on a tourné, rien de spécifique a dire sur les instructions de 1750 ou de 1754, en 1766 c'est un changement particulier, une inspiration prussienne (ou autre) peut-etre, en 1776 on dit que l'on rapporte le talon droit a coté du talon gauche en meme temps que l'on tourne sur ce dernier, on dira que les talons restent a coté en 1788, et on revient a l'ancienne expression en 1791... pourquoi ? Si on voulait conserver les talons joints, l'expression utilisée en 1788 me semble etre tres nette.

Je ne comprends pas le texte du Catéchisme militaire : "tenant le talon droit joint au gauche, et un peu élevé, pour pouvoir tourner plus facilement"... pour pouvoir tourner plus facilement ? Ne faut-il lire "pour pouvoir tourner" ? Et élever en meme temps la pointe du pied droit (en fait tout le pied droit comme en 1875), car je vois assez mal comment tourner sur le talon gauche, meme "difficilement", avec le talon droit (et la pointe) a terre... et joint au talon gauche, c'est impossible... a moins de vouloir raser la terre... pourquoi ?

C'est sans doute un détail peu important. Pourtant... voulait-on vraiment réglementer un mouvement "impraticable" pour la plupart des soldats et pour la plupart des terrains (oui, si on passait 2 ans a l'école du soldat, on pourrait tout faire)... ? Ne peut-on avoir ici une fausse interprétation des principes tout simples a l'origine, compliqués par des rédacteurs trop indistrieux (en 1788, en 1792 et en 1875) ?

Je vois que c'est tres spéculatif...

J.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.austerlitz.org
Adjoint

avatar

Nombre de messages : 453
Age : 38
Localisation : Prague
Date d'inscription : 28/05/2007

Signalement
Régiment: Le 57e de ligne
Grade: Capitaine adjudant-major
Divers: Le Terrible que rien n'arrête

MessageSujet: Re: Gen: A-droite, A-gauche   Lun 12 Mai - 22:33

http://www.austerlitz.org/images/animace/sol/I-II.swf[url]

Une animation que j'ai faite il y a plusieurs mois... le a-gauche c'est celui du 1er vendémiaire an 13 dirais-je, le a-droite est peut-etre trop décomposé, on peut le faire "plus en meme temps", le demi-tour ne présente aucun probleme

J.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.austerlitz.org
dups

avatar

Nombre de messages : 649
Age : 45
Localisation : Guer (56)
Date d'inscription : 05/07/2007

Signalement
Régiment: 12ème régiment de chasseurs à cheval
Grade: Chasseur
Divers: En passe de devenir trompette

MessageSujet: Re: Gen: A-droite, A-gauche   Lun 12 Mai - 22:52

Citation :
Pivotant une fois sur le talon gauche et une autre fois sur le talon droit ferait bouger la ligne.

Pardon ??? Rolling Eyes
Quand bien même cela jouerai, cela porte sur 2 à 3 cm ce qui est bien moins que les écarts naturels liés au terrain ou à la morphologie des individus.
Revenir en haut Aller en bas
Adjoint

avatar

Nombre de messages : 453
Age : 38
Localisation : Prague
Date d'inscription : 28/05/2007

Signalement
Régiment: Le 57e de ligne
Grade: Capitaine adjudant-major
Divers: Le Terrible que rien n'arrête

MessageSujet: Re: Gen: A-droite, A-gauche   Lun 12 Mai - 23:05

Smile ...c'est l'explication de l'époque, je te donnerai demain les citations exactes.

J.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.austerlitz.org
Adjoint

avatar

Nombre de messages : 453
Age : 38
Localisation : Prague
Date d'inscription : 28/05/2007

Signalement
Régiment: Le 57e de ligne
Grade: Capitaine adjudant-major
Divers: Le Terrible que rien n'arrête

MessageSujet: Re: Gen: A-droite, A-gauche   Mar 13 Mai - 11:33

Catéchisme militaire : Il faut observer qu'il est tres essentiel de ne jamais changer le talon gauche de place ; c'est de lui d'ou dépend tout l'alignement ; il est clair que tournant toujours sur le meme talon, on doit, en faisant front, se trouver aussi aligné que si on n'eut pas bougé.

Le talon gauche reste pivot de tous les mouvements de pied ferme. Il n'y a que 3 cas ou il doit/peut changer de place. En position de JOUE aux feux obliques au dernier rang ; en posant les armes - A TERRE et en les relevant ; et apres le commandement de En place - REPOS, ici le soldat doit conserver l'un ou l'autre talon en place, le gauche peut changer de place ; mais dans tous ces trois cas, le talon gauche sera rapporté a sa place primitive.

Le réglement donne des principes qui, dans une situation idéale, assurent une précision mathématique des mouvements. Bien sur, en réalité, la situation n'est jamais idéale et la précision mathématique jamais atteinte. Mais il faut y converger toujours. Le talon gauche en place c'est d'ailleurs un principe simple et facile a retenir.

Amicalement

Jakub
Revenir en haut Aller en bas
http://www.austerlitz.org
Adjoint

avatar

Nombre de messages : 453
Age : 38
Localisation : Prague
Date d'inscription : 28/05/2007

Signalement
Régiment: Le 57e de ligne
Grade: Capitaine adjudant-major
Divers: Le Terrible que rien n'arrête

MessageSujet: Re: Gen: A-droite, A-gauche   Mar 13 Mai - 15:08

Voici l'exécution du mouvement selon l'interprétation "élégante", vous connaissez sans doute le vidéo, il y a sans doute le lien dans un autre sujet sur ce forum :

http://www.youtube.com/watch?v=E7iL5sCFLWo

Conditions idéales, soldat isolé, souliers, terrain solide, sans armes.

Je n'y vois pas le "haut du corps penché en avant", et il me semble que le corps ne demeure pas "incliné en avant" en exécutant le mouvement. Ce qui, peut-etre, entraine la légère hésitation, déséquilibre, le corps du soldat flotte un peu, insensiblement, avant de reprendre l'équilibre et l'immobilité.

Mais peut-etre ce n'est pas le corps penché en avant qui assure la précision de l'exécution de ce mouvement, car il n'y a rien qui puisse en assurer la perfection. L'homme, aussi bien dressé qu'il soit, aura toujours du mal a le faire bien, il devra toujours y porter une grande attention... a l'exécution d'un tel mouvement si fréquent et si banal... ?

Donnons lui le fusil et mettons-le sur un terrain moins solide, accidenté, sur de l'herbe drue, sur un champ labouré, et ajoutons-y les deux hommes de sa file et deux autres dans son rang. En suite ajoutons le feu de l'ennemi.

N'est-ce pour une telle situation qu'il faut chercher les moyens et les principes des mouvements ?

Les a-droite et les a-gauche doivent etre "élégants", les demi-tours se font d'une maniere décomposée et tres pratique, y compris la main sur la giberne ?

Suis-je normal ? Peut-etre la seule question qui offre une réponse tres nette Very Happy

Amicalement

Jakub
Revenir en haut Aller en bas
http://www.austerlitz.org
Adjoint

avatar

Nombre de messages : 453
Age : 38
Localisation : Prague
Date d'inscription : 28/05/2007

Signalement
Régiment: Le 57e de ligne
Grade: Capitaine adjudant-major
Divers: Le Terrible que rien n'arrête

MessageSujet: Re: Gen: A-droite, A-gauche   Mar 13 Mai - 15:13

Et encore... voici un essai d'analyse des différents textes des réglements, je ne le dirai jamais mieux.

Ces textes peuvent avoir plusieurs interprétations. Ceux de 1788 et de 1875 semblent être les plus nets – le soldat tourne sur le talon gauche, le talon droit reste joint au talon gauche, le pied droit élevé et rapporté à côté du gauche sur la nouvelle ligne, c’est un seul mouvement et l’impulsion lui est donnée, probablement, par un changement d’équilibre, mouvement des hanches.

Le règlement de 1791 contient des observations pour chaque principe qui en expliquent les raisons et préviennent des inconvétients causés par de différentes violations du principe. On n’y trouve aucune observation relative au mouvement de par le flanc droit (gauche) si ce n’est que l’instructeur observera que ces mouvements ne dérangent pas la position du corps, qui doit demeurer incliné en avant (n°. 19).

On trouve dans les autres textes, nottament dans celui de 1703 et dans celui du 1er vendémiaire an 13, des éléments indiquant qu’il ne s’agissait peut-être pas d’un seul mouvement homogène, mais de plusieurs petits mouvements successifs (« les deux talons vis-à-vis l’un de l’autre lorsqu’on a tourné », et « tourner sur le talon gauche, rapprocher le talon droit à côté du gauche et sur le même alignement » – dirait-on rapprocher si le talon droit devait rester joint au talon gauche ?).

Ces mouvements se font en un temps, comme les différents mouvements faits aux différents temps de la charge par exemple. Et on dit, peut-être, que le talon droit et rapporté à côté du talon gauche et sur la même ligne « en même temps » pour souligner la différence entre les à-droite ou à-gauche et les demi-tours à droite qui s’exécutent en deux temps. Or, le pied droit ne devait-il servir du point d’appui, rapporté à côté du pied gauche « en même temps », mais un peu en avance (pour le à-droite), ou un peu plus tard (pour les à-gauche) ?

Le cas de l’ordonnance de 1766 est particulier, le mouvement s’y exécute en deux temps – mais est-il vraiment différent en principe ? On tourne sur les deux talons et on rapporte le talon droit à côté du gauche, en conséquence on a tourné sur le talon gauche.

Les textes de 1776 et de 1791, qui nous intéressent le plus, disent "tourner", mais ne disent pas comment, et ne disent rien sur le pied droit sauf qu’il doit être rapporté à côté du pied gauche. En 1788 on dit que le talon droit doit rester à côté du talon gauche, en 1791 on revient au mot rapporter, pourquoi ?

J.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.austerlitz.org
Sans-Souci

avatar

Nombre de messages : 338
Age : 52
Localisation : Heidelberg - Allemagne
Date d'inscription : 09/06/2007

Signalement
Régiment: 22e demi-brigade de ligne
Grade: grenadier
Divers: Il n'est rien d'impossible à un grenadier français !

MessageSujet: Re: Gen: A-droite, A-gauche   Mar 13 Mai - 18:22

Une explication pour ces différences entre les règlements pourrait être qu'il y avait peut-être deux (ou même plus?) traditions das l'armée comment faire un à droit ou un à gauche. Celui qui redigea le texte d'ordonnance, y mettait sa méthode préférée.

Je n'ai aucune preuve pour l'éxistence de ces "traditions" parallèles, mais toutefois, ils c'est une explication possible.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.demi-brigade.org/indexfr.htm
Adjoint

avatar

Nombre de messages : 453
Age : 38
Localisation : Prague
Date d'inscription : 28/05/2007

Signalement
Régiment: Le 57e de ligne
Grade: Capitaine adjudant-major
Divers: Le Terrible que rien n'arrête

MessageSujet: Re: Gen: A-droite, A-gauche   Mar 13 Mai - 18:26

Voila une brèche... encore quelques décharges et je donne ma réserve de cavalerie ! Very Happy

J.

PS ...oops, je n'ai plus aucune réserve
Revenir en haut Aller en bas
http://www.austerlitz.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gen: A-droite, A-gauche   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gen: A-droite, A-gauche
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Charte d'Histoire Vivante :: - La Charte - :: Analyses des Manoeuvres :: Général & Inter-Armes-
Sauter vers: