La Charte d'Histoire Vivante
Soyez les bienvenus sur le Forum de la Charte d'Histoire Vivante !

Toute l'équipe vous invite à vous connecter ou à vous enregistrer dès à présent afin de venir échanger avec nous.

En vous souhaitant bonne navigation au sein de notre forum,

L'équipe Administrative de la Charte.


Reconstitution Premier Empire....Autrement!
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Plancenoit 1815 (19-20 Juin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
caribou

avatar

Nombre de messages : 58
Age : 34
Localisation : Le Luc en provence
Date d'inscription : 29/09/2009

Signalement
Régiment: Légion irlandaise
Grade: carabinier
Divers: Quand tu auras compris qu'il n'y a rien à comprendre c'est que tu auras tout compris

MessageSujet: Re: Plancenoit 1815 (19-20 Juin)   Jeu 11 Mar - 22:16

La légion irlandaise pas de problème , nous on est plus que chaud . On bosse le règlement et on fait des entraînements .
Avec le 18 eme de ligne du sud je pense que l'on pourra le faire ce peloton du sud , je ne pense pas j'en suis sûr cheers .
Revenir en haut Aller en bas
http://regimentsdupasse.net/
La Béquille

avatar

Nombre de messages : 1337
Age : 30
Localisation : Lacrouzette
Date d'inscription : 29/05/2007

Signalement
Régiment: 18ème Régiment d’Infanterie de Ligne
Grade: Sergent
Divers:

MessageSujet: Re: Plancenoit 1815 (19-20 Juin)   Jeu 11 Mar - 22:18

Nous avons l'AG du 18ème cette fin de semaine, nous aurons l'occasion de parler de Plancenoit.
Je vous tiens bien évidemment au courant ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
La Tribune

avatar

Nombre de messages : 198
Age : 51
Localisation : Lobbes - Belgique
Date d'inscription : 06/08/2007

MessageSujet: Re: Plancenoit 1815 (19-20 Juin)   Ven 12 Mar - 15:49

Euh ...
et mais, il y a nous aussi cheers
7ème toujours partant.
Pas en blanc, c'est promis. Wink
On aura tous des shakos (ou presque les 7/8 au moins) pale
Revenir en haut Aller en bas
Sergent

avatar

Nombre de messages : 256
Age : 47
Localisation : Chantilly
Date d'inscription : 17/07/2009

Signalement
Régiment: 18e régiment d'infanterie de ligne et Fünftes Westfälisches Landwehr-Infanterie-Regiment
Grade: sergent
Divers: 2e compagnie du 2e bataillon

MessageSujet: Re: Plancenoit 1815 (19-20 Juin)   Ven 12 Mar - 18:29

Citation :
Il faut des solutions et propositions concretes. Je peux le faire pour Plancenoit 2010 mais il faut, si vous etes d'accord, que le bataillon, ou les bataillons, qui seront formés, continuent leur vie et le travail, pour que ca commence a évoluer... ce n'est pas un bataillon de marche que nous voulons composer, c'est quelque chose de plus persistant.

Encore une fois je suis, comme je le pense beaucoup de monde, complètement d'accord pour manoeuvrer en Bataillon, je suis ravis que nous évoluions ensemble vers plus de réalisme dans les formations et je suis sûr que ceci peut se faire de la même manière informelle que dans nos Bivouac école, nous nous connaissons tous et je pense que l'on peut quand Jakub n'est pas là, trouver une ou deux personnes qui ait quelques connaissances sur l'école de Bataillon (quoique pas aussi encyclopédique).

Cependant, je suis certain qu'une structure de bataillon rigide indiquant le nombre et le nom des participants leurs positions de serres files, la composition de chaque compagnie etc. n'est pas (pour l'instant) envisageable, le risque est gros de faire capoter cette chance de nous regrouper en grosses unités lors des reconstitutions majeures.

En effet j'ai, pour l'avoir expérimenté, souvent remarqué que les groupes Français dépassant 15-20 personnes finissent par exploser, c'est un fait et je le regrette, mais gardons cette façon chaotique de nous regrouper au moment des exercices et des batailles et peut-être plus tard...
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/sergentdu18eme/
Ablette

avatar

Nombre de messages : 1150
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Plancenoit 1815 (19-20 Juin)   Ven 12 Mar - 19:27

Sergent,
il va de toute façon falloir créer une unité solide, on ne parle pas d'un groupe, on parle d'un bataillon, sensé acquérir un peu de solidité, composer de cadres compétents et investis, et de pelotons suffisamment proche en matière d'entente pour pouvoir en cas de besoin se donner des cadres, et équilibrer les files de chaque peloton.

Il faut également qu'on puisse s'organiser à l'avance, c'est quand même dingue, que les britanniques arrivent à s'organiser 6-8 mois à l'avance quant à l'organisation de leurs pelotons-bataillons, et que nous, nous soyons à la traine, loin derrière les tchèques, les polonais, et les italiens, c'est totalement invraisemblable.

Les bataillons sont avant tout une question de cadre, si les cadres arrivent à se remettre en cause, et à ouvrir leur règlement souvent, pour ne pas dire tout le temps, à travailler ensemble peut être sur une école du bataillon qu'on pourrait s'organiser prochainement, en faisant abstraction de l'ancienneté, des inimitiés, et de savoir prendre un peu sur soi, normalement on peut arriver à quelque chose de solide.
La phrase suivante va faire très bisousnours, mais tout est une question de volonté de s'y mettre. Alors peut être qu'on aura jamais d'encyclopédie comme Jakub, on y arrivera pas du premier coup loin de la, les recherches, les erreurs du début sont humaines, il faut qu'on apprenne tous et c'est un travail de long très long terme. Mais si on ne s'y colle pas tout de suite, on ne s'y collera jamais, parce qu'il y aura toujours un pet de travers.

Commençons par choisir un chef de bataillon potable ou instruit, j'ai proposé Marc parce que je sais qu'il sera la et que même avec la theorie de l'ecole, il a au moins une longue experience d'ecole et à la tête d'un peloton.
J'ai ouïe dire (rumeurs rumeurs quand vous nous tenez) que Sans Soucis pourrait être présent cette année. S'il veut se joindre au bataillon uni, je pense qu'il serait même encore plus compétent que n'importe lequel d'entre nous (en plus ça nous fait un officier en tenue), alors Oliver, dit dit tu veux pas être des nôtres, aller dit oui ! Rolling Eyes

Ensuite concernant notre peloton en matière de cadres :
il y aura Marc, Conscience, (un sous officier de remplacement, il y a du choix) et moi, ainsi que quelques serres files en plus.
Au niveau des groupes :
1, 4, 6?, 7, Suisses, 10léger, quelques indépendants.
Je pense qu'on peut taper dans les 14 files comme l'an passé.
(Qu'on me reprenne si j'ai tort).
Revenir en haut Aller en bas
Adjoint

avatar

Nombre de messages : 453
Age : 38
Localisation : Prague
Date d'inscription : 28/05/2007

Signalement
Régiment: Le 57e de ligne
Grade: Capitaine adjudant-major
Divers: Le Terrible que rien n'arrête

MessageSujet: Re: Plancenoit 1815 (19-20 Juin)   Ven 12 Mar - 20:05

Citation :
une structure de bataillon rigide indiquant le nombre et le nom des participants leurs positions de serres files, la composition de chaque compagnie etc. n'est pas (pour l'instant) envisageable

Mais ce n'est pas du tout ca... personne ne parle d'une structure rigide, des noms des participants et personne ne leur indique leurs positions.

C'est tres simple en général. Comment coordonner l'action des groupes sur le champ de bataille ? Des groupes de 5, 10, 13, 18, 25 ou 30 hommes ? Il n'y a pas d'autre moyen que de les mettre ensemble pour appliquer soit l'école de peloton, mieux l'école de bataillon. Si nous sommes d'accord la-dessus, il faut voir que ce n'est pas automatique et qu'il y a tout simplement des choses qui, meme si elles ne sont pas trop compliquées, elles ne sont pas simples non plus.

Il faut se mettre d'accord sur les manoeuvres a faire, sur les principes a suivre. Ce n'est pas vendredi soir ou samedi matin qu'il faut chercher des cadres pour un tel bataillon et leur expliquer ce que l'on attend de leur part... les chefs de peloton, les guides, les remplacements.

Je souligne qu'il s'agit ici d'une coopération vraiment mécanique. Ce n'est pas du tout une question de subordination, hiérarchie, des ordres, tyranie, officiers méchants, emplumés, et des pauvres soldats que les caporaux et les sergents font aligner sur deux rangs.

Une colonne serrée par peloton qui se déploie correctement et le bataillon commence un feu de deux rangs ou feu de peloton correct, ce n'est pas la question des épaulettes d'or, c'est la question des connaissances, de coopération, coordination, de patience et de passion. J'ai impression qu'on a toujours peur d'un "usurpateur" qui viendra nous détruire notre hobby en y apportant un systeme, une discipline, un ordre, des principes a respecter...

Ce n'est pas ca. On cherche un chef de bataillon qui sait expliquer les principes des mouvements d'école de bataillon, qui sait les commander et qui sait mettre, dans nos conditions, 100 hommes en mouvement. On cherche 4 chefs de peloton qui comprennent ce que le chef de bataillon dit et qui savent quel est leur role. On cherche 8 sous-officiers pour remplir les fonctions des remplacements et des guides de gauche. Des passionés qui savent quoi faire a tel ou tel moment, a tel ou tel commandement.

Citation :
gardons cette façon chaotique de nous regrouper au moment des exercices et des batailles et peut-être plus tard

Ce n'est pas la question de créer un grand groupe avec une administration, cotisations, président, regles, je ne sais pas quoi. Ca n'existe meme pas chez nous, ce n'est pas ca. Il suffit de créer un groupement libre des unités qui veulent coopérer, qui vont offrir et soutenir les cadres... pour l'encadrement du bataillon et des pelotons lors des manoeuvres. Au commandement de Rompez VOS RANGS toute autorité mécanique de ces cadres disparait.

Se regrouper chaotiquement au moment des exercices, ca veut dire qu'il n'y aura jamais un systeme d'instruction, les cadres seront toujours différents, la composition des pelotons sera toujours différente... un groupe sera au peloton de droite, puis a celui de gauche, son caporal sera un jour chef de peloton, l'autre jour il sera dans les rangs.

Mais soit... on en a parlé beaucoup deja. Le premier principe c'est que la formation des bataillons est volontaire. Ceux qui ne sont pas intéressés peuvent chercher et proposer leurs propres chemins. Quand les inscriptions pour Plancenoit seront terminés, on va proposer la composition des bataillons et les noms des chefs, les chefs de groupe pourront proposer autres choses, et on va arriver a des solutions acceptables pour tous, j'en suis sur.

Mais plus tard on connaitra la composition des bataillons et les noms des cadres, pire ca marchera sur le terrain.

Amicalement

Jakub
Revenir en haut Aller en bas
http://www.austerlitz.org
Sans-Souci

avatar

Nombre de messages : 338
Age : 52
Localisation : Heidelberg - Allemagne
Date d'inscription : 09/06/2007

Signalement
Régiment: 22e demi-brigade de ligne
Grade: grenadier
Divers: Il n'est rien d'impossible à un grenadier français !

MessageSujet: Re: Plancenoit 1815 (19-20 Juin)   Ven 12 Mar - 22:34

Ablette a écrit:
J'ai ouïe dire (rumeurs rumeurs quand vous nous tenez) que Sans Soucis pourrait être présent cette année.
Bien, les rumeurs courrent vite ... Laughing

La 22e demi-brigade de ligne sera présente à Waterloo cette année, probablement avec 15 hommes pour former une section faible.

Pour Waterloo, je pourrais quitter mon groupe pour commander un bataillon reuni (la 22e formant sa première section), comme j'ai commandé le bataillon reuni des groupes italiens à Austerlitz en 2008.

Mais cela peut marcher seulement sous quelques conditions.

*********************************************

* Il faut absolutement determiner, come Jakub a expliqué, une structure du bataillon d'avance, les rôles des chefs de peloton/section et des guides inclus.

Cette structue ne sera applicable que pour Waterloo, mais elle est necessaire pour que les cadres puissent se préparer pour les fonctions qu'ils doivent remplir à Waterloo. Peu de nous ont le temps d'étudier et apprendre par coeur tout le règlement entier, mais si s'on borne aux paragraphes qui ont rapport au rôle que l'on veut remplir, il reste beaucoup moins à apprendre.

* Il faut que ces cadres (chef de peloton, chef de la 2e section, les deux guides de chaque peloton) se préparent pour Waterloo, eux-mêmes et leurs groupes.

Être parmi les cadres, est peut-être un honneur, mais surtout une obligation. Une obligation vers les autres reconstituteurs, cadres comme soldats, qui arrivent des longues distances, et qui seraient mécontents et dessus de se voir dans un bataillon qui perdre l'ordre, parce-que leurs cadres improvisent l'execution des commandements.

Il faut que les cadres préparent aussi leurs groupes. Les soldats (aux moins ceux du premier rang) doivent être capables d'executer les conversions en marchant et de pied ferme, l'execution du "Tournez!" et des feux que nous deciderons de pratiquer à Waterloo. Ceci est aussi une obligation morale pour les groupes, pour ne pas nuire à l'experience des autres groupes dans le même bataillon.

* Parce-que nous ne sommes pas des militaires d'autrefois, et nous n'avons que peu d'occasions d'exercer avec nos groupes avant de Waterloo, le mieux sera de se borner à quelques mouvements et feux, que nous allons pratiquer à Waterloo.

* Sur la place, à Waterloo, tous les groupes qui forment le bataillon reuni doivent être prêts d'exercer beaucoup de temps (de l'aube jusqu'à après la bataille) pour nous préparer pour la bataille. Waterloo, ce n'est pas un picnic, ni une excursion. C'est du travail (encore plus pour les cadres), mais le metier du soldat d'autrefois n'était pas la fête continuelle non plus. Au moins pour nous (les reconstituteurs) il reste le soir pour se reposer et fêter.

*********************************************

Bien, ce sont des conditions sous lesquelles nous avons formé le bataillon reuni des groupes italiens et la 22e à Austerlitz 2008. Et c'est assez bien marché, tous étaient contents ou même heureux, parce-que tous les groupes et leurs cadres se sont préparés. Naturellement, nous n'étions pas parfaits (le chef de bataillon inclu), mais grace à cette préparation, il était facile de corriger des erreurs sur la place.

Pour Waterloo, attendons le resultat des inscriptions. Après, nous pouvons commencer de nous coordonner pour former nos bataillons, decider comment former les pelotons et qui sera el chef de bataillon, chaque peloton choisira ses cadres, et le travail de préparation pour Waterloo pourra commencer.

Et je serai aussi content de venir comme simple chef de peloton ou de 2e section, et rester dans le sein de la 22e Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://www.demi-brigade.org/indexfr.htm
DEGORGEOIR

avatar

Nombre de messages : 124
Age : 45
Localisation : CHATELINEAU(BELGIQUE)
Date d'inscription : 25/07/2007

Signalement
Régiment: 8éme de Ligne
Grade: Soldat
Divers:

MessageSujet: Re: Plancenoit 1815 (19-20 Juin)   Sam 13 Mar - 0:04

je crois que vous avez votre chef de bataillon
Revenir en haut Aller en bas
Ablette

avatar

Nombre de messages : 1150
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Plancenoit 1815 (19-20 Juin)   Sam 13 Mar - 0:51

cheers voila donc une nouvelle qu'elle est formidablement formidable cheers

Les conditions de participation me semblent totalement évidente, le peloton uni se retrouve fréquemment en école, comme celle de demain, pour travailler.
J'allais dire "nous savons tout faire" de l'ecole du peloton, ...

Je ne sais pas ce que les autres en pense, mais moi je suis entièrement partant.
Revenir en haut Aller en bas
La Béquille

avatar

Nombre de messages : 1337
Age : 30
Localisation : Lacrouzette
Date d'inscription : 29/05/2007

Signalement
Régiment: 18ème Régiment d’Infanterie de Ligne
Grade: Sergent
Divers:

MessageSujet: Re: Plancenoit 1815 (19-20 Juin)   Sam 13 Mar - 1:35

Je ne sais pas pourquoi mais j'ai bon espoir que cette année soit un bon cru ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Adjoint

avatar

Nombre de messages : 453
Age : 38
Localisation : Prague
Date d'inscription : 28/05/2007

Signalement
Régiment: Le 57e de ligne
Grade: Capitaine adjudant-major
Divers: Le Terrible que rien n'arrête

MessageSujet: Re: Plancenoit 1815 (19-20 Juin)   Sam 13 Mar - 2:24

Voila, un tres bon résumé... je crois que les bataillons de Plancenoit 2010 seront tres bien ; et j'imagine déja ceux de 2015... Smile ...on va y arriver, je suis tres optimiste

J.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.austerlitz.org
caribou

avatar

Nombre de messages : 58
Age : 34
Localisation : Le Luc en provence
Date d'inscription : 29/09/2009

Signalement
Régiment: Légion irlandaise
Grade: carabinier
Divers: Quand tu auras compris qu'il n'y a rien à comprendre c'est que tu auras tout compris

MessageSujet: Re: Plancenoit 1815 (19-20 Juin)   Sam 13 Mar - 2:48

Haut les coeurs cheers ça va être somptueux What a Face
Revenir en haut Aller en bas
http://regimentsdupasse.net/
Adjoint

avatar

Nombre de messages : 453
Age : 38
Localisation : Prague
Date d'inscription : 28/05/2007

Signalement
Régiment: Le 57e de ligne
Grade: Capitaine adjudant-major
Divers: Le Terrible que rien n'arrête

MessageSujet: Re: Plancenoit 1815 (19-20 Juin)   Dim 14 Mar - 17:22

Je dois peut-etre compléter un peu mon propos sur la persistance du bataillon, je ne veux point créer une idée d'une fédération, super-association ou d'une quelconque structure rigide.

Si je dis qu'il serait bien de former non pas un bataillon de marche mais quelque chose de persistant, je pense uniquement au fait que les répétitions mécaniques sont une des bases essentielles de l'instruction. Ce n'est pas en se formant chaotiquement et différemment lors de chaque exercice ou événement que les cadres peuvent acquérir un niveau nécessaire d'expérience.

Il faut une certaine habitude, un systeme, il faut choisir les mouvements a faire, et les faire et refaire et refaire.

C'est une réunion des groupes purement sur la base de coopération et coordination sur le terrain. Toute ambition de faire 'plus' est inutile voire nuisible. Que ceux qui le veulent, forment des fédérations, des bureaux, des statuts, des structures rigides. Moi ce qui m'intéresse c'est la reconstitution, l'histoire militaire, les manoeuvres de l'infanterie par exemple. On n'a besoin d'aucun bureau, d'aucune fédération, on n'a besoin que de passion, bonne volonté et patience. Les moyens de communication et le nombre d'événements qui s'offrent sont des conditions 'extérieures' tout a fait suffisantes.

C'est juste pour etre un peu plus clair... collaboration sur des projets tres concrets, c'est ce qui compte et ce qui peut nous faire avancer tous.

J.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.austerlitz.org
Sergent

avatar

Nombre de messages : 256
Age : 47
Localisation : Chantilly
Date d'inscription : 17/07/2009

Signalement
Régiment: 18e régiment d'infanterie de ligne et Fünftes Westfälisches Landwehr-Infanterie-Regiment
Grade: sergent
Divers: 2e compagnie du 2e bataillon

MessageSujet: Re: Plancenoit 1815 (19-20 Juin)   Lun 15 Mar - 12:49

Citation :
C'est une réunion des groupes purement sur la base de coopération et coordination sur le terrain. Toute ambition de faire 'plus' est inutile voire nuisible. Que ceux qui le veulent, forment des fédérations, des bureaux, des statuts, des structures rigides. Moi ce qui m'intéresse c'est la reconstitution

Tout a fait d’accord !

A défaut d'avoir été apprécié, mon post précédent au sujet du Bataillon a eu le mérite de faire réagir et je suis ravis d'avoir Oliver comme chef de Bataillon.
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/sergentdu18eme/
Marc La Bréole
Président - Soldats des Cents-Jours
Président - Soldats des Cents-Jours
avatar

Nombre de messages : 2715
Age : 37
Localisation : Colmar (Alsace)
Date d'inscription : 21/05/2007

Signalement
Régiment: 1er RI de Ligne / Chasseurs Britanniques Regt / 7e Champagne
Grade: Fusilier / Private / Sergent
Divers: Kalif à la place du Khalif de l'Ordre du Bédouin

MessageSujet: Re: Plancenoit 1815 (19-20 Juin)   Lun 15 Mar - 18:39

Ouf...j'ai eu peur pendant un certain moment que j'aurai dû me mettre à la tâche/ Razz Merci Oli!

Je vois pas mal de choses positives dans ce fil.... Very Happy

_________________
“S'unir et être solidaires au nom d'une passion, c'est bien beau. Entre les fanas des commémorations et les maniaques de l'histoire vivante, qui cohabitent souvent au sein d'un même groupe, il n'y a rien de plus en commun que le fait de se trouver au même endroit, au même moment. »  - Antoine, 25 Juin 2004
Revenir en haut Aller en bas
http://histoirevivante.free.fr
La Béquille

avatar

Nombre de messages : 1337
Age : 30
Localisation : Lacrouzette
Date d'inscription : 29/05/2007

Signalement
Régiment: 18ème Régiment d’Infanterie de Ligne
Grade: Sergent
Divers:

MessageSujet: Re: Plancenoit 1815 (19-20 Juin)   Lun 15 Mar - 22:36

Pour le moment nous (le 18ème) avons Marengo de prévu comme sortie prioritaire 1 semaine avant Plancenoit. Neutral Cependant plusieurs d'entre nous sont intéressés pour participer. Cela ne veut pas dire qu'on va réussir à venir, mais qu'on en a l'envie ! Razz

Nous tablons à ce jour sur environ 6 personnes (+/- 5 de marge d'erreur) dont 3 cadres instruits pouvant occuper indiféremment tous les postes du peloton, et si besoin La Provence sortira sa tenue de chef de bataillon (enfin, s'il confirme sa venue).

Je vous tiendrai au courant de la suite des événements.
Revenir en haut Aller en bas
Marc La Bréole
Président - Soldats des Cents-Jours
Président - Soldats des Cents-Jours
avatar

Nombre de messages : 2715
Age : 37
Localisation : Colmar (Alsace)
Date d'inscription : 21/05/2007

Signalement
Régiment: 1er RI de Ligne / Chasseurs Britanniques Regt / 7e Champagne
Grade: Fusilier / Private / Sergent
Divers: Kalif à la place du Khalif de l'Ordre du Bédouin

MessageSujet: Re: Plancenoit 1815 (19-20 Juin)   Ven 19 Mar - 2:51

Dans tout les cases, il faudra effectivement se tenir au courrant concernant les effectifs et les cadres de chaque peloton du bataillon.

Citation :
C'est une réunion des groupes purement sur la base de coopération et coordination sur le terrain.

Comme Jakub, je ne vois aucune une structure officielle avec status et cie pour pouvoir former un bataillon sur des événements. Une habitude de travailler selon le réglement, et faut se dire que c'était le cas dans celui de 2009, et nous verrons si la chose peut se reconduire aprés l'évenement.

Citation :
...il faut choisir les mouvements a faire, et les faire et refaire et refaire.

D'accord également. D'ailleurs quelles étaient les lecons que tu m'avais conseillé la derniére fois, Jakub?

_________________
“S'unir et être solidaires au nom d'une passion, c'est bien beau. Entre les fanas des commémorations et les maniaques de l'histoire vivante, qui cohabitent souvent au sein d'un même groupe, il n'y a rien de plus en commun que le fait de se trouver au même endroit, au même moment. »  - Antoine, 25 Juin 2004
Revenir en haut Aller en bas
http://histoirevivante.free.fr
Adjoint

avatar

Nombre de messages : 453
Age : 38
Localisation : Prague
Date d'inscription : 28/05/2007

Signalement
Régiment: Le 57e de ligne
Grade: Capitaine adjudant-major
Divers: Le Terrible que rien n'arrête

MessageSujet: Re: Plancenoit 1815 (19-20 Juin)   Ven 19 Mar - 12:57

Les bataillons dans nos conditions peuvent et doivent etre en mesure d'exécuter les manoeuvres et mouvements suivants :

1) se ployer en colonne serrée, soit par peloton, soit par division si on a 6 pelotons et plus (ce qui sera toujours rare); ceci d'abord sur le premier peloton (1re division) en arrière, mais avec de bons cadres expérimentés, il n'y a pas de probleme de se ployer sur une subdivision quelconque, la droite ou la gauche en tete, selon les besoins*

2) marche en colonne serrée, avec de très légers changements de direction + prise des distances par la tete de la colonne et marche en colonne a distance entiere ; la prise des distances se faisait par la queue en 1776 (je crois, je vais le vérifier), et ca peut se montrer pratique dans certaines situations, le principe en est le meme, rien ne nous empeche de l'exécuter ainsi

3) serrer la colonne en masse

4) déployer la colonne serrée.. d'abord sur le premier peloton (1re division), mais plus tard sur n'importe quelle subdivision

5) marche en bataille avec le changement de direction en bataille... mouvements dirigés par le centre, conversions autour du pivot fixe ; est-ce difficile ? Oui... Smile mais il faut voir que nos bataillons de 60 files (max) ne sont en réalité que des divisions... on doit y arriver

6) ...d'ou on arrive évidemment aux alignements ; étant donné que nous sommes peu nombreux, il est, en pratique, suffisant de faire tout simplement le commandement de "sur le centre, ALIGNEMENT", sans devoir précédemment placer les guides sur la ligne, il y a d'ailleurs, en école de bataillon, plusieurs détails a négliger, car nous ne sommes pas 800 et nous ne chercheons pas la perfection n'est-ce pas... non pas parceque l'on ne voudrait pas etre parfait, mais parceque c'est tout simplement impossible Smile (si on rencontre des difficultés pour s'aligner, le placement des guides sur la ligne jalonnée par le porte-drapeau et les guides généraux peut aider, bien sur)

7) les feux... feu de bataillon (nécessaire en retraite par exemple, et bon pour faire décharger les armes avant une charge), feu de demi-bataillon (c'est bon pour une seule chose - voir si les hommes entendent les commandements faits par le chef de bataillon et transmis, si c'est nécessaire, par ses adjudants et les serre-files), feu de peloton avec cet ordre prescrit qui est tres beau Smile le feu de deux rangs, commencé par la droite de chaque peloton et suivi du feu a volonté, et plus tard aussi le feu de rang (2e rang, 1er rang), soit par bataillon, soit par peloton.

Cool et je suppose que les mouvements dont les principes sont connus déja depuis l'école de peloton, les ruptures en colonne, la formation et la rupture des pelotons en marchant, la marche de flanc, etc., sont deja maitrisés Smile ...en tout cas il sont bons pour les déplacements, et ne sont pas nécessaires sur le champ de bataille

Et c'est tout... ce n'est pas beaucoup ? Il ne reste pas grand chose de l'école de bataillon, des 'casse-tete' comme la prompte manoeuvre ou passages d'obstacle, contre-marches, ou des choses primitives comme la rupture en arriere. On peut s'en passer et en meme temps le bataillon peut les exécuter sur le champ si les cadres en saisissent les principes...

Un résumé plus simple pour motiver ceux qui trouve que c'est quand-meme toujours beaucoup :

- le ploiement en colonne serrée par peloton, sur le premier peloton en arriere
- la marche en colonne, la prise des distances par la tete de la colonne
- serrer la colonne en masse
- déployer la colonne serrée sur le premier peloton
- marche en bataille, changement de direction, alignement
- feu de bataillon (+ feu oblique, + feu en arriere), feu de peloton, feu de deux rangs

+ tirailleurs, du moins pour le peloton de gauche... le chef de peloton sera libre de choisir le systeme, il n'y a qu'une seule régle : suivre le mouvement du bataillon Smile

J.

*(il y a une régle mécanique qui peut aider a s'orienter dans les différents cas : c'est le chef de peloton/division qui place le guide et aligne sa subdivision apres l'avoir arretée, c'est-a-dire, soit il conduit le mouvement de sa subdivision jusqu'a a la nouvelle position du guide, soit il doit s'arreter sur cette position et laisser filer sa subdivision, conduite par l'autre guide, qui sera inactif en colonne ; par exemple : si je suis le chef du 4e peloton et si on se ploie en colonne serrée par peloton sur le 3e peloton, la gauche en tete, mon peloton fera par le flanc droit, je vais le conduire de maniere a entrer carrément sur la ligne qu'il doit occuper a 3 pas devant le 3e peloton, et comme ce sera une colonne en ordre inversé, avec guides a droite, je continue la marche a coté de mon sous-officier de remplacement ; si c'était une colonne avec la droite en tete, je conduirais le peloton derriere le 3e, et je m'arreterais personnellement a la position du guide de gauche et laisserais filer le peloton...)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.austerlitz.org
Ablette

avatar

Nombre de messages : 1150
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Plancenoit 1815 (19-20 Juin)   Ven 19 Mar - 13:38

tiens Jackub, c'est marrant, j'ai déjà lu ce même message de multiples fois, partout !

J'en connais bien la théorie, et la pratique n'a pas l'air compliqué. Il n'y en a pas beaucoup, et c'est à la portée de tout le monde.


Bon maintenant ceux qui ont peur de s'embêter, comme on l'a signalé sur un autre forum, ou même dans les rangs l'an passé, ce n'est pas la faute des cadres du bataillons c'est la faute ultime du commandant en chef.

Si le samedi les cavaliers étaient en permanence dans nos pattes (donc cesser le feu automatiquement)ce n'est pas la faute de Jackub, n'y d'aucun des cadres, si on a servit de réserve le dimanche, nous n'y sommes vraiment pour rien !

Toujours est il que c'est la seule et unique véritable reconstitution des manoeuvres, il n'y en a pas d'autres à avoir sur le terrain !

Alors qu'attendez vous, viendez nous rejoindre, plus on est de fous, plus on ressemble à quelque chose! (c'est pas un truc comme ça ...) cheers
Revenir en haut Aller en bas
Adjoint

avatar

Nombre de messages : 453
Age : 38
Localisation : Prague
Date d'inscription : 28/05/2007

Signalement
Régiment: Le 57e de ligne
Grade: Capitaine adjudant-major
Divers: Le Terrible que rien n'arrête

MessageSujet: Re: Plancenoit 1815 (19-20 Juin)   Ven 19 Mar - 15:10

Oui, je peux le répéter mille fois si vous voulez Very Happy

Le probleme dont on a parlé sur le forum de napoléon1er pouvait tres bien etre causé aussi par moi, non seulement par le général en chef, mais on a rencontré le probleme du cheval mort devant notre position ce qui impliquait une certaine passivité et hésitation.

Je ne sais pas exactement ce qui nous a embeté, je trouvais la bataille plutot bien ; a la fin nous avons eu l'ordre de se retirer un peu trop tot par rapport au reste de l'armée, mais c'est peut-etre que nous étions disciplinés et capables d'exécuter les ordres recus sans délai Smile

Généralement j'imagine beaucoup plus d'activité et de présence de la part des généraux, mais c'est un probleme vraiment 'général' et qui touche chaque grand événement, Austerlitz. Eckmühl, Plancenoit, ou n'importe quel... Surtout il faut que les généraux aient la possibilité réelle de diriger leur armée, et la formation des groupes en bataillons en est la premiere condition.

C'est la forme, c'est mécanique, c'est indispensable. Et ce n'est que le moyen. Il faut voir que meme 4 excellents bataillons peuvent etre mal dirigés et les soldats pourraient dire que l'action les embete. Car l'emploi des moyens c'est autre chose... là, il intervient beaucoup plus d'aspects, les actions de l'ennemi, les situations diverses jugées par le général, en suite par ses subordonnés, le choix des mouvements, les directions, le temps.

La formation des bataillons ne peut jamais assurer une excellente marche de l'ensemble et une action toujours attractive et toujours parfaite. La formation des bataillons n'est qu'une condition essentielle pour pouvoir y arriver. Sans elle ce que l'on présenterait sur les champs de bataille ne serait qu'une anarchie qui n'a rien a voir avec le systeme de l'armée de l'époque.

Napoléon l'a dit d'ailleurs, il y a 200 ans Smile

Citation :
Les généraux en chef sont guidés par leur propre expérience ou par leur génie. La tactique, les évolutions, la science de l’officier du génie, de l’officier d’artillerie, peuvent s’apprendre dans des traités ; mais la connaissance de la grande tactique ne s’acquiert que par l’expérience, et par l’étude de l’histoire des campagnes de tous les grands capitaines.


Dire que l'action de Plancenoit 2009, les mouvements de notre bataillon, étaient embetants, je peux l'accepter, on peut en parler et essayer de voir pouquoi et que faire mieux la prochaine fois. Mais ca n'a tout simplement rien a voir avec la formation des bataillons, avec l'école de bataillon, "la tactique, les évolutions", ni rien que l'on peut "s'apprendre dans des traités"... ca, il faut le faire. Tout probleme éventuel repose dans l'(in)expérience des chefs, dans les combinaisons, dans le domaine de "l'art de la guerre" appliqué sur le champ de bataille, meme de reconstitution.

Et bien sur, plus les troupes s'exercent, plus les cadres apprennent ce qu'il faut apprendre dans des traités, plus facilement on peut en suite s'en servir, avec moins d'hésitation, et plus de temps et de forces on peut consacrer aux combinaisons des moyens tactiques dans le cadre du scénario, des ordres supérieurs, etc. Smile

Oufff... quelle philosophie. Mais ca aussi on en a deja parlé je crois. Cent fois ? Laughing

J.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.austerlitz.org
La Béquille

avatar

Nombre de messages : 1337
Age : 30
Localisation : Lacrouzette
Date d'inscription : 29/05/2007

Signalement
Régiment: 18ème Régiment d’Infanterie de Ligne
Grade: Sergent
Divers:

MessageSujet: Re: Plancenoit 1815 (19-20 Juin)   Ven 19 Mar - 16:42

126 fois pour être exact !
Tout ce que tu décris est juste. Par contre dans mon souvenir on a fait des choses très intéressantes sur le terrain ; c'est peut-être parce que je n'ai pas l'occasion de faire ça souvent alors je me souviens pas des choses négatives ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Sergent

avatar

Nombre de messages : 256
Age : 47
Localisation : Chantilly
Date d'inscription : 17/07/2009

Signalement
Régiment: 18e régiment d'infanterie de ligne et Fünftes Westfälisches Landwehr-Infanterie-Regiment
Grade: sergent
Divers: 2e compagnie du 2e bataillon

MessageSujet: Re: Plancenoit 1815 (19-20 Juin)   Ven 19 Mar - 17:30

D’accord avec ce qui précède, je rajoute une nouvelle couche.
L’ennui (réel) de la bataille du samedi est d’après moi dû au champ de bataille trop petit, les organisateurs mettant en scène les régiments phare de Waterloo (8e de ligne et 9e léger) les autres grouillots n’ont qu’à attendre que l’élite ait finis.
Cela n’est pas dû à notre formation en bataillon et je pense même que, seul d’importante (numériquement parlant) unités auront la chance d’intéresser les organisateurs de ce genre de « spectacle historique à entrée payante» et quand je dis intéresser cela veut dire faire participer activement le ou les bataillons d’une manière plus active.



Pour en revenir à l’organisation du bataillon, je pense que le futur chef de Bataillon pourrait rassembler ses cadres c.a.d les adjudants, chefs de peleton, lieutenants commandant la 2e section, les sous officiers de remplacement et les 2e sergents, avant que de faire l’école de bataillon avec tous les soldats et ce afin d’expliquer à ses officiers et sous-officiers:

1) Leurs positions respectives dans les différentes formations du bataillon
- le placement en colonne par section, en colonne par peleton, en colonne par division (si nous avons assez de peleton )
-en bataille par division, par bataillon

2) Donner la numérotation des peletons et ordre numérique de placement, en colonne la droite en tête, en bataille le 1er peleton à droite et les variantes sympathiques avec le peleton du centre en tête ect..

3) Qui commande et à quel moment et quels ordres doivent-être répété et par qui.
Exemple : le reposer vous sur les armes, l’arme au bras, les conversions et les feux.

De cette manière le bataillon une fois constitué de ses soldats bénéficieras d’un encadrement réel et ayant la même pratique au moment des exercices de mouvement et de feux.
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/sergentdu18eme/
La Béquille

avatar

Nombre de messages : 1337
Age : 30
Localisation : Lacrouzette
Date d'inscription : 29/05/2007

Signalement
Régiment: 18ème Régiment d’Infanterie de Ligne
Grade: Sergent
Divers:

MessageSujet: Re: Plancenoit 1815 (19-20 Juin)   Ven 19 Mar - 17:44

C'est même ce qu'il faudrait commencer à faire ici !
Revenir en haut Aller en bas
Ablette

avatar

Nombre de messages : 1150
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Plancenoit 1815 (19-20 Juin)   Ven 19 Mar - 18:34

Parfaitement juste Jackub, mais en fait , je parlais du samedi soir tout d'abord, où tout était bien parti, et tout à commencer à cafouiller quand les cavaliers sont entrés en lice ! Quelqu'un du peloton d'à côté, m'a hurler dessus, avec naturellement l'approbation de ses camarades alentours "faut arrêter de vous t------ les mecs, parce que nous on s'emm----, la br------- des officiers ça va quoi !!!!!!!!!", bien entendu ce n'est pas la seule remarque... Et puis ba le dimanche ça se comprend pour le cheval, on allait pas lui marcher dessus, j'ai trouvé le dimanche sympa, mais comme dit la Béquille, c'est nouveau, et comme j'attendais ça avec impatience, ba je me suis fait plaisir plus qu'autre chose.


Sergent, normalement, tous les principes que tu cite, sont sensé être maitrisé à l'école du peloton, la place de chacun et touti quanti. Bon après on fait de la révision, mais cela va de soit à mon sens.
Par contre, effectivement, il faudrait que le chef de bataillon signifie le numéro de chaque peloton le moment venue (ça déterminera sa place dans le bataillon), et il faudra procéder à l'égalisation des files. Seul les chefs sont nécessaires pour ce genre de réunion. S'il y a trop de monde à ce genre de réunion ça peut finir en tergiversation longues et inutiles. Les chefs de pelotons peuvent à leur tour "dresser" leurs et leurs cadres, et ainsi de suite ...
Revenir en haut Aller en bas
Adjoint

avatar

Nombre de messages : 453
Age : 38
Localisation : Prague
Date d'inscription : 28/05/2007

Signalement
Régiment: Le 57e de ligne
Grade: Capitaine adjudant-major
Divers: Le Terrible que rien n'arrête

MessageSujet: Re: Plancenoit 1815 (19-20 Juin)   Ven 19 Mar - 19:40

Oui, samedi c'était pire... il serait effectivement mieux de ne pas rassembler tout le monde pour cette bataille, ou alors en faire deux ; ca a commencé vraiment bien, mais tout a été perdu au moment ou on n'était pas en mesure d'aligner nos bataillons sur une ligne, puis notre cavalerie est venue nous donner un coup de grace Smile bordel total, comme dit souvent le général Sokolov.

Citation :
1) Leurs positions respectives dans les différentes formations du bataillon
- le placement en colonne par section, en colonne par peleton, en colonne par division (si nous avons assez de peleton )
-en bataille par division, par bataillon

Effectivement, comme le dit Ablette, ca doit etre clair bien avant l'événement (il n'existe pas une formation "en bataille par division"); les positions en ordre de bataille sont claires :

- chef de peloton a la droite du 1er rang
- sous-officier se remplacement a la droite du 2e rang
- guide de gauche en serre-file, derriere la gauche du peloton
- chef de la 2e section en serre-file, derriere le centre du peloton (ou derriere le centre de sa section si on avait un autre serre-file pour surveiller la 1re section)

Les changements de position dépendent des différents mouvements, et il faut les connaitre car c'est la base de tout, n'est-ce pas Smile ainsi un chef de peloton doit savoir bien qu'au commandement de "par peloton à droite" il se met devant le centre du peloton, au commandement suivant de "MARCHE" il se porte au point ou il va appuyer la gauche de son peloton, apres avoir fait le commandement de "HALTE", il place le guide de gauche et recule de deux pas pour surveiller l'alignement, et apres son commandement de "FIXE" il se met a deux pas devant le centre du peloton. Etc. Connaitre sa place, c'est connaitre les mécanismes et les principes des mouvements, et la, il n'y a rien autre a faire, il faut l'apprendre... il ne suffit pas de connaitre sa place en ordre de bataille et sa place en colonne, il faut comprendre pourquoi on y est placé et quelles sont les différentes phases de la manoeuvre qui nous y amenent.

Citation :
2) Donner la numérotation des peletons et ordre numérique de placement, en colonne la droite en tête, en bataille le 1er peleton à droite et les variantes sympathiques avec le peleton du centre en tête ect..

Ca c'est clair, il faut définir l'ordre de bataille, la composition des pelotons, connaitre les cadres, et encore et toujours - AVANT - l'événement, en avril, en mai... on peut en discuter, proposer des changements, compléter le bataillon avec de nouveau groupes intéressés, il faut que samedi matin, quand on va former le bataillon pour s'exercer, tout le monde connaisse sa place. Évidemment il y aura des petits changements dues a la situation du dernier moment, y compris l'égalisation des pelotons, mais le squelette sera bien la, et ca pourra marcher (il n'existe aucune formation avec le peloton du centre en tete)

Citation :
3) Qui commande et à quel moment et quels ordres doivent-être répété et par qui. Exemple : le reposer vous sur les armes, l’arme au bras, les conversions et les feux.

C'est le réglement qui dit explicitement ce qu'il faut répéter et qui c'est qui répete... ce n'est que les commandements d'exécution qui sont répétés par les chefs de subdivision, et pas tous. En école de bataillon, on ne répete pas les commandements d'avertissement. Et bien sur... il y a des situations, pendant la bataille surtout, quand les ailes n'entendent rien du tout.

Dans ce cas les premiers responsables de répéter les commandements du chef de bataillon sont les deux adjudants (s'il y en a), ce qui est dit dans les Evolutions de ligne du réglement (Regles générales pour les commandements, bien qu'il s'agit ici des commandements généraux, rien ne nous empeche d'employer le principe pour les avertissements de l'école de bataillon, et a l'époque on ne pouvait pas faire autrement); les chefs de peloton sont responsables de l'exécution du mouvement, et pour que les soldats bougent, ils doivent entendre les commandements, n'est-ce pas, et alors ce seront aussi les chefs de peloton qui devront, si on entend mal, répéter les commandements d'avertissement (mais alors uniquement ceux qui sont destinés a leurs hommes... il serait absurde d'hurler "colonne serrée par peloton, sur le 2e peloton, la droite en tete, en colonne" car ce commandement n'est destiné qu'aux chefs de peloton, le soldat n'y comprend rien du tout et ne bouge pas ; par contre, le chef de bataillon continuera par "bataillon par le flanc gauche et par le flanc droite, a gauche...", et c'est exactement ou il faut répéter si on entend mal, mais alors uniquement la partie destinée a son propre peloton n'est ce pas... et puis le commandement d'exécution, le chef de bataillon dira "DROITE", et le chef du 1er peloton 'répétera' GAUCHE Smile ... c'est long a expliquer et si on devait parler de toutes les combinaisons, ce serait un véritable casse-tete, mais le principe est simple... lors des manoeuvres du matin on entendera bien (il faut etre pourtant tres attendtif) et on en répétera que les quelques commandements d'avertissement (MARCHE et HALTE), et en bataille il faut se débrouiller pour bouger correctement Smile

Il n'y a aucune raison de répéter les commandements du maniement des armes comme Reposez - ARMES si on entend bien, les répétitions ne feraient que nuire a l'uniformité du mouvement. Et encore et toujours, si on n'entend pas, on fait les commandements selon ce que l'on voit exécuter au peloton voisin, vers le centre du bataillon.

Il y a un détail que je n'aime pas du tout, souvent les chefs de peloton prennent la liberté, quand la colonne est arretée, de commander "reposez - ARMES" sans commandement du chef de bataillon, ils le font pour rendre le service de leurs camarades plus agréable... Le probleme c'est que des 4 pelotons du bataillon, 2 reposeront les armes, 1 prendre l'arme au bras et en place repos, et 1 pourrait meme poser les armes a terre... figurez-vous maintenant dans la position du chef de bataillon. Que va-t-il commander pour pouvoir continuer la marche ?

Surtout dans les villages il y a des 'embouteillages', on fait 20 pas, on s'arrete, on attend 5 minute, on recule, on continue pour s'arreter, puis il faut faire place a la cavalerie, et reformer les pelotons en suite, etc. La solution ce n'est pas une anarchie dans les pelotons, mais alors, si le méchant chef de bataillon ignore la fatigue des soldats, on le demande de faire reposer les armes... c'est aussi simple que ca Smile

En colonne la régle générale est la meme - si on n'entend pas le commandement, on fait ce que l'on voit exécuter devant soi. Que ce soit porter l'arme au bras, allonger ou marquer le pas, prendre le pas de route, etc. Avec toujours le respect pour la premiere de toutes les choses, les distances Smile

J.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.austerlitz.org
Sergent

avatar

Nombre de messages : 256
Age : 47
Localisation : Chantilly
Date d'inscription : 17/07/2009

Signalement
Régiment: 18e régiment d'infanterie de ligne et Fünftes Westfälisches Landwehr-Infanterie-Regiment
Grade: sergent
Divers: 2e compagnie du 2e bataillon

MessageSujet: Re: Plancenoit 1815 (19-20 Juin)   Ven 19 Mar - 20:42

Merci pour toutes ces précisions qui répondent à beaucoup de mes questions.

Citation :
Sergent, normalement, tous les principes que tu cite, sont sensé être maitrisé à l'école du peloton
Certe mais.. un petit rappel n'est jamais mauvais.

Citation :
il n'existe pas une formation "en bataille par division
exact lapsus calame

Citation :
il n'existe aucune formation avec le peloton du centre en tete
exact, terme inadéquat je voulais dire ceci :


[img]URL=http://img220.imageshack.us/i/formationcentre.jpg/][img]

Citation :
mais alors, si le méchant chef de bataillon ignore la fatigue des soldats, on le demande de faire reposer les armes... c'est aussi simple que ca
Ok je t'enverrais un texto ou un pigeon si c'est le cas.
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/sergentdu18eme/
Adjoint

avatar

Nombre de messages : 453
Age : 38
Localisation : Prague
Date d'inscription : 28/05/2007

Signalement
Régiment: Le 57e de ligne
Grade: Capitaine adjudant-major
Divers: Le Terrible que rien n'arrête

MessageSujet: Re: Plancenoit 1815 (19-20 Juin)   Ven 19 Mar - 22:44

La planche montre une colonne serrée par division, ployée sur la 2e division (la 1re de droite c'est la division de grenadiers), la droite en tete. Tu pensais plutot a la colonne d'attaque dirais-je, ployée sur le centre. Elle est assez spécifique cette colonne centrale, et pour pouvoir la former, il nous faudrait au moins 6 pelotons.

Citation :
Ok je t'enverrais un texto ou un pigeon si c'est le cas

Ca va, sauf que le pigeon pourrait tacher mon uniforme, il serait donc préférable de m'envoyer ton chef de peloton Smile ...ou je ne risque rien, du moins je l'espere Laughing

J.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.austerlitz.org
Adjoint

avatar

Nombre de messages : 453
Age : 38
Localisation : Prague
Date d'inscription : 28/05/2007

Signalement
Régiment: Le 57e de ligne
Grade: Capitaine adjudant-major
Divers: Le Terrible que rien n'arrête

MessageSujet: Re: Plancenoit 1815 (19-20 Juin)   Sam 20 Mar - 12:57

Un petit rappel : http://www.austerlitz.org/?_art_id=1382&main_id=105&&__sect_id=105
Revenir en haut Aller en bas
http://www.austerlitz.org
Marc La Bréole
Président - Soldats des Cents-Jours
Président - Soldats des Cents-Jours
avatar

Nombre de messages : 2715
Age : 37
Localisation : Colmar (Alsace)
Date d'inscription : 21/05/2007

Signalement
Régiment: 1er RI de Ligne / Chasseurs Britanniques Regt / 7e Champagne
Grade: Fusilier / Private / Sergent
Divers: Kalif à la place du Khalif de l'Ordre du Bédouin

MessageSujet: Re: Plancenoit 1815 (19-20 Juin)   Sam 20 Mar - 17:18

Citation :
Il n'y a aucune raison de répéter les commandements du maniement des armes comme Reposez - ARMES si on entend bien, les répétitions ne feraient que nuire a l'uniformité du mouvement.

Pourtant, répéter le préparatif donne des avantages:

1) Ça laisse le temps aux gens de bien enregistrer le message;
2) L'exécution, donné seulement par le chef de bataillon, se fera uniformément.

Mais je reconnais que le règlement prévoit que c'est simplement les chefs de peloton qui doivent répéter le commandement d'exécution uniquement.

_________________
“S'unir et être solidaires au nom d'une passion, c'est bien beau. Entre les fanas des commémorations et les maniaques de l'histoire vivante, qui cohabitent souvent au sein d'un même groupe, il n'y a rien de plus en commun que le fait de se trouver au même endroit, au même moment. »  - Antoine, 25 Juin 2004
Revenir en haut Aller en bas
http://histoirevivante.free.fr
Sergent

avatar

Nombre de messages : 256
Age : 47
Localisation : Chantilly
Date d'inscription : 17/07/2009

Signalement
Régiment: 18e régiment d'infanterie de ligne et Fünftes Westfälisches Landwehr-Infanterie-Regiment
Grade: sergent
Divers: 2e compagnie du 2e bataillon

MessageSujet: Re: Plancenoit 1815 (19-20 Juin)   Mar 6 Avr - 11:45

Ah! deux détails qui me sont revenu et qui s'adresse au futur chef de Bataillon:

Il serait bon que les tambours fussent réunis ensemble comme il se doit, ce qui aura pour avantage que nous aurons le même pas et qu'ils pourront indiquer la fin des tirs par le roulement idoine.

Autre chose, je ne suis pas très amateur de drapeaux et autres colifichets mais un porte drapeau placé au centre des peletons en bataille et sur lequel on s'aligne peut-être une aide.

Qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/sergentdu18eme/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Plancenoit 1815 (19-20 Juin)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Plancenoit 1815 (19-20 Juin)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Charte d'Histoire Vivante :: Campagne 2010-
Sauter vers: