La Charte d'Histoire Vivante
Soyez les bienvenus sur le Forum de la Charte d'Histoire Vivante !

Toute l'équipe vous invite à vous connecter ou à vous enregistrer dès à présent afin de venir échanger avec nous.

En vous souhaitant bonne navigation au sein de notre forum,

L'équipe Administrative de la Charte.


Reconstitution Premier Empire....Autrement!
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Inf: Les particularités du pas de route

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marc La Bréole
Président - Soldats des Cents-Jours
Président - Soldats des Cents-Jours
avatar

Nombre de messages : 2726
Age : 37
Localisation : Colmar (Alsace)
Date d'inscription : 21/05/2007

Signalement
Régiment: 1er RI de Ligne / Chasseurs Britanniques Regt / 7e Champagne
Grade: Fusilier / Private / Sergent
Divers: Kalif à la place du Khalif de l'Ordre du Bédouin

MessageSujet: Inf: Les particularités du pas de route   Mer 16 Mar - 13:30

Bonjour,

L’objet de ce poste est de faire facilement passer quelques remarques et consignes concernant divers mouvements effectués au pas de route. En effet, ici et là depuis deux ou trois ans, j’ai remarqué qu’il avait une petite méconnaissance dans le commandement et l’exécution de certains mouvements :

Quand on marche au pas de route, on ne commande pas des « tournez » ou des « conversations » comme si on était au pas à rangs serrés.

Citation :
« 247. Le soldat étant en marche au pas de route, l’instructeur fera changer de direction sur le côté du guide, et sur le côté opposé, ce qui s’exécutera sans commandement, et à l’avertissement seulement du chef de peloton… »
(Règlement 1791, Ecole du Peloton, VI Leçon, Article II, page 125)

Citation :
« 163. Les changemens de directions s’exécuteront toujours sans commandement, lorsque la section marchera au pas de route ; les chefs de section en avertiront seulement leur section… »
(Règlement 1791, Ecole du Bataillon, III Partie, Article II, page 183)

Amicalement,

Marc

(PS. Je ne retrouve plus les instructions concernant le pas oblique lors du pas de route…pouvez-vous m’aider ? De mémoire, on explique qu’on avance simplement l’épaule en prenant une diréction oblique)

_________________
“S'unir et être solidaires au nom d'une passion, c'est bien beau. Entre les fanas des commémorations et les maniaques de l'histoire vivante, qui cohabitent souvent au sein d'un même groupe, il n'y a rien de plus en commun que le fait de se trouver au même endroit, au même moment. »  - Antoine, 25 Juin 2004
Revenir en haut Aller en bas
http://histoirevivante.free.fr
capitaine fleury

avatar

Nombre de messages : 664
Date d'inscription : 22/05/2007

Signalement
Régiment: Brigadier au 12 ème chasseurs.
Grade: Brigadier
Divers:

MessageSujet: Re: Inf: Les particularités du pas de route   Mer 16 Mar - 13:50

Citation :
Quand on marche au pas de route, on ne commande pas des « tournez » ou des « conversations »

C'est clair c'est silence dans les rangs ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
La Béquille

avatar

Nombre de messages : 1348
Age : 31
Localisation : Lacrouzette
Date d'inscription : 29/05/2007

Signalement
Régiment: 18ème Régiment d’Infanterie de Ligne
Grade: Sergent
Divers:

MessageSujet: Re: Inf: Les particularités du pas de route   Mer 16 Mar - 20:43

Il reste donc à savoir comment les soldats sont "avertis" ! study
Revenir en haut Aller en bas
capitaine fleury

avatar

Nombre de messages : 664
Date d'inscription : 22/05/2007

Signalement
Régiment: Brigadier au 12 ème chasseurs.
Grade: Brigadier
Divers:

MessageSujet: Re: Inf: Les particularités du pas de route   Jeu 17 Mar - 12:36

Avertir ne signifiant pas commander, je plaide pour un :

" oh les burnes devant ! quand vous voulez on tourne " pirat
Revenir en haut Aller en bas
La Béquille

avatar

Nombre de messages : 1348
Age : 31
Localisation : Lacrouzette
Date d'inscription : 29/05/2007

Signalement
Régiment: 18ème Régiment d’Infanterie de Ligne
Grade: Sergent
Divers:

MessageSujet: Re: Inf: Les particularités du pas de route   Jeu 17 Mar - 21:51

Ah ouais, ça me parle, là !! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Marc La Bréole
Président - Soldats des Cents-Jours
Président - Soldats des Cents-Jours
avatar

Nombre de messages : 2726
Age : 37
Localisation : Colmar (Alsace)
Date d'inscription : 21/05/2007

Signalement
Régiment: 1er RI de Ligne / Chasseurs Britanniques Regt / 7e Champagne
Grade: Fusilier / Private / Sergent
Divers: Kalif à la place du Khalif de l'Ordre du Bédouin

MessageSujet: Re: Inf: Les particularités du pas de route   Mar 22 Mar - 17:02

C'est bon, j'ai trouvé! cheers

Citation :
« 269. L'instructeur exercera ensuite le peloton à se rompre et à se reformer au pas de route; ce qui s'exécutera par les mêmes commandemens et les mêmes moyens qu'au pas cadencé, avec cette seule différence, que dans la section qui devra obliquer, chaque homme fera un demi-à-droite ou un demi-à-gauce, au lieu de maintenir ses épaules carrément en ligne, comme il a été prescrit de le faire en obliquant au pas cadencé. »

(Règlement 1791, Ecole du Peloton, VIe Leçon, Article III, page 128)

_________________
“S'unir et être solidaires au nom d'une passion, c'est bien beau. Entre les fanas des commémorations et les maniaques de l'histoire vivante, qui cohabitent souvent au sein d'un même groupe, il n'y a rien de plus en commun que le fait de se trouver au même endroit, au même moment. »  - Antoine, 25 Juin 2004
Revenir en haut Aller en bas
http://histoirevivante.free.fr
Marc La Bréole
Président - Soldats des Cents-Jours
Président - Soldats des Cents-Jours
avatar

Nombre de messages : 2726
Age : 37
Localisation : Colmar (Alsace)
Date d'inscription : 21/05/2007

Signalement
Régiment: 1er RI de Ligne / Chasseurs Britanniques Regt / 7e Champagne
Grade: Fusilier / Private / Sergent
Divers: Kalif à la place du Khalif de l'Ordre du Bédouin

MessageSujet: Re: Inf: Les particularités du pas de route   Mar 2 Oct - 9:22

Bonjour,

Suite à de récentes recherches, il s'avére qu'une autre manoeuvre particuliére soit possible au pas de route:

Citation :
Colonne en route

Nous ne reproduirons pas ici un tableau de cette manoeuvre, parce que si l'on se trouvait dans le cas d'en faire usage, l'on n'aurait qu'à appliquer à la colonne, quelque nombreuse qu'elle fût, l'exemple que nous avons donné à l'école du peloton, pour faire rompre et rentrer des files en ligne. Nous observerons d'ailleurs, que toutes les fois que l'on n'a rien à craindre du voisinage de l'ennemi, l'on doit préférer de marcher par le flanc à rangs ouverts; et en effet les mouvements de troupes dans l'intérieur, ou en temps de paix ne se font pas autrement. La marche en colonne, quelque belles que puissent être les routes, fatigue trop le soldat, au lieu que la marche de flanc sur trois rangs, le laisse presqu'aussi libre que s'il était isolé...

Je tiens à bien souligner que cette manoeuvre se passe uniquement en temps de paix ou bien si il-y-a pas d'ennemi présent. D'ailleurs, l'article continue:

Citation :
...Mais en présence de l'ennemi, et dans un danger imminent d'attaque, sans doute la prudence veut qu'on fasse marcher sa troupe en colonne afin de pouvoir la mettre promptement en état de résister à un choc inopiné...

Source: Tableaux Synoptiques des Manoeuvres de l'Infanterie (1810)

Donc soyons bien clair: cette manoeuvre est uniquement valable si on marche par flanc en temps de paix ou bien si on est pas en présence (ou risque de rencontrer) l'ennemi. L'ordre naturelle de marche de l'infanterie demeure la colonne de peloton/section.

Pour exécuter cette manoeuvre, il existe deux propositions (si j'ai bien compris): la méthode proposé par Schaurenbourg ou bien la méthode employée par le corps de Davout.

_________________
“S'unir et être solidaires au nom d'une passion, c'est bien beau. Entre les fanas des commémorations et les maniaques de l'histoire vivante, qui cohabitent souvent au sein d'un même groupe, il n'y a rien de plus en commun que le fait de se trouver au même endroit, au même moment. »  - Antoine, 25 Juin 2004


Dernière édition par Marc La Bréole le Mar 2 Oct - 12:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://histoirevivante.free.fr
Adjoint

avatar

Nombre de messages : 453
Age : 38
Localisation : Prague
Date d'inscription : 28/05/2007

Signalement
Régiment: Le 57e de ligne
Grade: Capitaine adjudant-major
Divers: Le Terrible que rien n'arrête

MessageSujet: Re: Inf: Les particularités du pas de route   Mar 2 Oct - 11:53

Schauenbourg :

Citation :
De la marche de flanc en route.

On emploiera la marche de flanc dans les routes et dans les défilés, et meme pour se rendre sur les terrains d'exercice.

On mettra la troupe en colonne par un mouvement individuel a droit ou a gauche ; chaque soldat portera l'arme a volonté, prendra un pied de distance de plus que dans la marche réguliere, et les trois rangs se partageront la largeur de la route, le premier et le troisieme rang marchant sur les bords et le deuxieme au milieu...

En 1805, pour la marche entre les camps et le théatre des opérations :

Davout :

Citation :
Davout odonna que ses trois divisions se suivraient a un jour de distance ; les généraux et colonels marcheraient en tete de leurs unités. Le mouvement s'exécuterait "sur deux files partageant et laissant libre le milieu de la route. Les bataillons prenraient entre eux un intervalle de 100 pas. (Lt.Col. Escalle, p. 128)

Ney :

Citation :
Le mouvement s'exécuterait, autant que possible, par front de section et a double distance, afin de pouvoir allonger le mouvement de flanc par file, si la route était obstruée ou se rétrécissait ; on reformerait les sections immédiatement apres. (Lt.Col. Escalle, p. 131)

Davout fait donc suivre l'instruction de Schauenbourg, sauf qu'il fait former ses bataillons sur deux rangs, ce que je trouve tres pratique. Il en resute, certes, un allongement sensible. Cet allongement serait genant s'il fallait agir promptement. Ce n'est pas le cas d'une marche loin de l'ennemi. Toute formation prendra plus de temps. On compte avec, c'est le prix que l'on paie pour la commodité de la marche. Ainsi, avec 400 files dans un bataillon formé sur 2 rangs, on allonge chaque bataillon de 200 pas, 2000 pas pour une division.

J.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.austerlitz.org
Cyprien Baranchou

avatar

Nombre de messages : 34
Age : 56
Localisation : Montauban
Date d'inscription : 27/09/2012

Signalement
Régiment: 18e régiment de ligne
Grade: Lieutenant/sergent
Divers:

MessageSujet: Chambray   Lun 15 Oct - 18:36

Chambray ne dit (on devrait dire a observé car bouquin de 1840) pas que la marche par le flanc à rang ouvert ne se pratique qu'en temps de paix (ni d'ailleurs le synoptique de 1810, qui cite deux choses distinctes, selon moi), ni à distance de l'ennemi, mais entre deux théâtres d'opération.

"L'infanterie, tant qu'elle suit des routes et qu'elle est à une certaine distance de l'ennemi, marche ordinairement par le flanc au pas de route; lorsqu'on est assez rapproché de l'ennemi pour qu'il soit nécessaire de s'étendre, afin de prendre position, elle quitte les routes et on la forme par peloton. Puis on forme les divisions, on serre ensuite à distance de section; enfin s'il est nécessaire, on serre en masse. On se trouve donc en colonne serrée par division, la droite en tête.... la compagnie de tirailleur qui est à la queue est ordinairement envoyée en tirailleurs, lorsqu'on aborde l'ennemi (page 329, tome 5)...;"

En final, on discutes de quelle utilité en reconstit': routes resserrées dans les bois, talus abrupt du chemin des Dames, dès qu'on est sur une route plus large, vitesse de poursuite accrue sur des scénarios à la Montmirail, etc... bref des petits moments précis et qui reste sur les 2 jours d'un We une possibilité et non une habitude...

Revenir en haut Aller en bas
http://18eme-de-ligne.fr/topic/index.html
Cyprien Baranchou

avatar

Nombre de messages : 34
Age : 56
Localisation : Montauban
Date d'inscription : 27/09/2012

Signalement
Régiment: 18e régiment de ligne
Grade: Lieutenant/sergent
Divers:

MessageSujet: Marche au pas de route   Lun 15 Oct - 18:46

On pourrait penser que l'officier du peloton de tête dirige la colonne et montre le chemin à la tête de colonne... pas d'ordres précis, des gestes suffisent. L'expérience le prouve (quand la route est évidente).

Mais cela va au delà... Selon Lelouterel (manuel des ss officiers et caporaux d'infanterie... de 1821), pour les changements de direction, le chef de peloton ne fait que les commandements d'avertissement et que dans les changement de direction sur le coté opposé du guide, le pivot fait le pas d'un pied au lieu de le faire de 6 pouces. (no 541)...

Ce qui complète ou explique le :

247. Le soldat étant en marche au pas de route, l’instructeur fera changer de direction sur le côté du guide, et sur le côté opposé, ce qui s’exécutera sans commandement, et à l’avertissement seulement du chef de peloton, du règlement de 1791.

donc à droite conversion et tourner à droite/à gauche seraient toujours de mise...
Revenir en haut Aller en bas
http://18eme-de-ligne.fr/topic/index.html
Marc La Bréole
Président - Soldats des Cents-Jours
Président - Soldats des Cents-Jours
avatar

Nombre de messages : 2726
Age : 37
Localisation : Colmar (Alsace)
Date d'inscription : 21/05/2007

Signalement
Régiment: 1er RI de Ligne / Chasseurs Britanniques Regt / 7e Champagne
Grade: Fusilier / Private / Sergent
Divers: Kalif à la place du Khalif de l'Ordre du Bédouin

MessageSujet: Re: Inf: Les particularités du pas de route   Mar 16 Oct - 12:38

J'ai reproduis le texte du tableau synoptique à l'identique. Il est assez clair et c'est pour cela que j'ai souligné certaines phrases. Il est claire que c'était manoeuvre n'est pas du tout destinée à être utilisé quand on à un ennemi capable de frapper car il est suffisament claire que l'unité sera en trés mauvaise posture car dans l'impossibilité de pouvoir serrer et former ses rangs rapidement.

Il s'agit, pour moi, d'une manoeuvre que l'on fait loin, loin, loin des balles ou du potentiel de tomber sur une action ennemie. Dire que c'est pour passer d'un théatre d'opération à un autre, je trouve cela logique (il-y-a pas de danger d'être attaqué car l'ennemi est loin). Mais une fois que tu passes dans une zone où l'ennemi est capable d'être engagé, il faut former les rangs et remettre l'infanterie dans son ordre naturel.

Pour son usage dans notre loisir, je dirai que dés que tu as la présence de l'ennemi, tu es en terrain hostile. Logiquement, tu ne peux donc pas utiliser cette formation à Montmirail (l'ennemi est partout) sauf si tu considére que le terrain exacte où l'engagement est programmé est un "théatre d'opération" et que la marche entre les deux n'entre pas dans une progréssion en territoire ennemi avec un ennemi capable de surgir d'importe où et n'importe quand pour faire du mal. Maintenant, quand nous sommes sur un événement où il-y-a aucun ennemi (Château du Passage par exemple), alors cette manoeuvre à toute sa place, en effet. (D'ailleurs, Schauenbourg l'a précoise pour se rendre sur les terrains d'exercise).

Alors je suis en effet de ton avis qu'en gardant en tête la simple logique que quand l'ennemi (avec intention ou capacité de nuir) est sur l'événement où que l'on marche sur lui, cette manoeuvre ne doit pas être utilisée (contraiement au pas de route en colonne qui permet de reposer les hommes tout en gardant la possibilité de serrer et former les rangs rapidement en cas de problème). En-dehors de ces situations, elle à toute sa place.

_________________
“S'unir et être solidaires au nom d'une passion, c'est bien beau. Entre les fanas des commémorations et les maniaques de l'histoire vivante, qui cohabitent souvent au sein d'un même groupe, il n'y a rien de plus en commun que le fait de se trouver au même endroit, au même moment. »  - Antoine, 25 Juin 2004


Dernière édition par Marc La Bréole le Mar 16 Oct - 12:57, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://histoirevivante.free.fr
Marc La Bréole
Président - Soldats des Cents-Jours
Président - Soldats des Cents-Jours
avatar

Nombre de messages : 2726
Age : 37
Localisation : Colmar (Alsace)
Date d'inscription : 21/05/2007

Signalement
Régiment: 1er RI de Ligne / Chasseurs Britanniques Regt / 7e Champagne
Grade: Fusilier / Private / Sergent
Divers: Kalif à la place du Khalif de l'Ordre du Bédouin

MessageSujet: Re: Inf: Les particularités du pas de route   Mar 16 Oct - 12:51

Pour ce qui est de dire en totalité l'ordre d'avertissement pour exécuter un changement de direction au pas de route, pourquoi pas en effet.

Pour moi, comme pour la discussion "est-ce qu'il faut dire l'intégralité de l'ordre ou non", c'est peu à la sauce de la personne qui dirige le peloton. On pourrait envisager plusieurs possibilités:

1) Le chef de peloton indique simplement la direction qu'il veut faire prendre au peloton à son guide et celui-ci tourne tranquillement le moment venu et les hommes se conforme à ses mouvements;
2) Comme tu l'indiques, le chef de peloton peut indiquer la direction (soit au guide, soit au peloton) avec des gestes;
3) Le chef de peloton peut indiquer la direction au guide verbalement et puis juste avertir par un "tournez/conversation" à la troupe pour l'avertir;
4) (Insérez votre manière de faire).

Par contre, je dois avouer que sans l'ordre d’exécution (MARCHE) pour indiquer au guide quand il faut tourner, le chef de peloton sera obligé de dire au guide quelque chose pour l'expliquer la direction et l'angle qu'il doit prendre:

"Guide, quand tu arrives au niveau de la clôture en bois, je veux que tu te dirige sur le grand chêne à gauche."

_________________
“S'unir et être solidaires au nom d'une passion, c'est bien beau. Entre les fanas des commémorations et les maniaques de l'histoire vivante, qui cohabitent souvent au sein d'un même groupe, il n'y a rien de plus en commun que le fait de se trouver au même endroit, au même moment. »  - Antoine, 25 Juin 2004


Dernière édition par Marc La Bréole le Jeu 6 Déc - 20:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://histoirevivante.free.fr
Cyprien Baranchou

avatar

Nombre de messages : 34
Age : 56
Localisation : Montauban
Date d'inscription : 27/09/2012

Signalement
Régiment: 18e régiment de ligne
Grade: Lieutenant/sergent
Divers:

MessageSujet: Re: Inf: Les particularités du pas de route   Mar 16 Oct - 13:00

Oui, j'ai découvert l'explication de Lelouterel... qui éclaire et me laisse entendre que j'ai mal interprété le règlement...

D'accord aussi de laisser la chose à la sauce de chacun ou selon l'importance de la formation; dire tourner à gauche ou à droite conversion aux premiers élements n'est pas non plus compliqués...


Pour la marche de flanc à rang ouvert, pas de soucis, elle reste une possibilité dans les cas nécessaires, un peu comme Ney le suggère. On est d'accord
Revenir en haut Aller en bas
http://18eme-de-ligne.fr/topic/index.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Inf: Les particularités du pas de route   

Revenir en haut Aller en bas
 
Inf: Les particularités du pas de route
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Charte d'Histoire Vivante :: - La Charte - :: Analyses des Manoeuvres :: Infanterie-
Sauter vers: